16.11
2016 Bons plans et conseils

A condition d’y aller en douceur, à petites doses et avec une approche ludique, les enfants peuvent s’initier aux plaisirs de la glisse assez jeunes. Tout en respectant quelques précautions de bon sens.

PUBLICITE

Il n’y a pas vraiment d’âge pour commencer la glisse, même s’il est fréquent que les enfants habitant dans les régions de montagne, et notamment en station, débutent dès l’âge de trois ans, voire deux ans. «Il faut avant tout prendre en compte l’envie de l’enfant, et surtout ne pas le forcer, au risque de le dégoûter », estime Jean-Baptiste Delay, le président de l’Association des Médecins de Montagne. « Pour aimer le ski, il faut d’abord aimer la neige. Et on n’a rien inventé de mieux que la luge pour cela ! Il faut vraiment que l’enfant ait une relation de jeu avec la neige. Faire des bonshommes de neige est aussi une bonne solution », conseille Olivier Buloz, directeur de l’Ecole du Ski Français (ESF) des Carroz d’Arâches.

Des vrais skis d’emblée

Certains parents chaussent leurs enfants en bas âge de patinettes à lanières, qui peuvent se mettre avec de simples après-ski. Une solution déconseillée par Jean-Baptiste Delay : « Ces patinettes n’ont pas de carres, du coup elles partent dans tous les sens, et c’est la chute assurée. A force de tomber, l’enfant se fatigue, et surtout ne s’amuse pas. Il vaut mieux commencer avec des vrais skis. Comme ils sont plus lourds, il est préférable que l’enfant ait une musculature un peu développée pour ne pas trop se fatiguer. Quitte à attendre quelques semaines ou quelques mois» .

Séances courtes

« Il est préférable de commencer à petite dose, pas plus de 30 minutes à 1 heure au départ. A partir de 4 ans, on peut éventuellement pousser jusqu’à 2 heures. Quand ils sont petits, les enfants se fatiguent et se refroidissent plus vite. Même s’ils n’ont pas soif, donnez leur régulièrement à boire. On se déshydrate plus vite en montagne, parce que l’air est souvent plus sec », détaille Jean-Baptiste Delay. Privilégiez aussi les heures les plus chaudes de la journée pour les emmener skier.

Pédagogie ludique

Vous pouvez mettre vos enfants aux cours de ski à partir de 2 ans et demi à 3 ans, « en fait dès qu’ils sont propres. Il n’y a pas de prérequis particulier. On fait en sorte que le ski soit un jeu. On amène l’enfant à faire un mouvement technique par une mise en situation, comme par exemple de passer sous une figurine (ours, loup,etc)», explique Olivier Buloz. L’autre élément clé : varier les plaisirs. «Les séances au jardin des neiges durent souvent entre 2h30 et 3h, mais on n’est pas tout le temps sur les skis, loin de là. On s’arrête pour prendre le goûter, si on sent que l’enfant sature on lui fait faire de la luge, on l’emmène voir les personnages du jardin... » poursuit le directeur de l’ESF des Carroz.

Apprivoiser l’altitude

Quid des risques éventuels liés à l’altitude ? Pour le président de l’AMM, il n’y a aucun souci à faire un séjour dans une station de haute altitude, même avec un enfant (très) jeune. «Il peut y avoir de petits désagréments, comme par exemple plus de difficulté à s’endormir qu’en plaine. La trompe d’Eustache – le petit canal qui relie l’oreille moyenne à l’arrière du nez et de la gorge supérieure – peut aussi se boucher facilement avec le moindre petit rhume. Du coup le tympan peut être douloureux, notamment lorsqu’on monte en altitude sur la route menant à la station ou en prenant un téléphérique par exemple. Il faut alors essayer de faire déglutir l’enfant, en lui donnant à boire ou une sucette », conseille Jean-Baptiste Delay, recommandant de privilégier le bas du domaine plutôt que son sommet. « A 3 ou 4 ans, l’enfant ne profite pas du panorama comme un adulte, et les pistes en front de neige suffisent largement à son bonheur ».

©Actumontagne pour France Montagnes

Photos ©Zoom

0 commentaires
3 votes

Réservez vos vacances

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et recevez nos newsletters