13.12
2011 Gastronomie

Avec 20 tables étoilées dans les différentes stations alpines, les propositions savoureuses d’altitudes ne cessent de s’étoffer. Petit aperçu des tables à ne pas manquer durant la saison d'hiver… Une liste loin d’être exhaustive !

PUBLICITE

La Table de l’Ours– Anthony Maubert (Val d’Isère)
Une cuisine  de tradition relevée d’un modernisme sans frontière.
La Table étoilée de l’hôtel 5 étoiles des Barmes de l’ours est orchestrée par le jeune chef Anthony Maubert. Ce mayennais d’origine, propose une table alpine qui allie le plaisir gustatif à la surprise. Initié dès l’age de 4 ans par son grand-père, il a ensuite fait ses armes derrière les fourneaux des plus grands chefs (Ducasse, Veyrat, Lasserre). Ce savoir-faire, il le mêle à la curiosité et aux découvertes qu’il fait lors de ses nombreux voyages.
Menus : De 55 à 180 €

La Becca – Antony Tempesta (Val d’Isère)
La nouvelle étoile de Val
Une adresse qui vaut le détour jusqu’au hameau du Laisinant où se trouve l’hôtel familial qui a vu grandir Antony Tempesta et devenir un grand parmi les grands. L’enfant du pays, ancien disciple de Régis Husser et Marc Veyrat, a trouvé son identité culinaire et a obtenu récemment sa 1ere étoile au Michelin. Amoureux de son terroir, il propose une cuisine inventive, dans une atmosphère qui sait rester simple et réellement chaleureuse.
Menus de 33 à 95€

La Bouitte - René et Maxime Meilleur (Saint-Martin-de-Belleville)
Une autre idée de la gastronomie
Une belle histoire de famille où le père et le fils, tout deux autodidactes, transcendent la cuisine alpine en haute gastronomie. René et Maxime composent à 4 mains, pour offrir « une aventure gustative, olfactive et graphique extraordinaire ». L’expérience de l’un venant compléter l’inspiration fulgurante de l’autre. La Bouitte, 2 étoiles au Michelin, est située à 1500 m d’altitude. Là haut, toute la famille Meilleur, passionnée, simple et soudée à su créer un bijou de charme et d’authenticité.
Menus : de 70€ à 185€

Pierre Gagnaire pour Les Airelles (Courchevel)
Florilège de luxe et d’élégance au service de la gastronomie.
Le chef de la rue Balzac à Paris distille jusqu’ici son génie gastronomique. Seule une vingtaine de couverts pour découvrir cette cuisine d’auteur, sacrée par deux étoiles au Guide Michelin. Plongé dans un décor intimiste, réplique miniature des appartements de Sissi l’impératrice, ce nid gourmand au style baroque offre des saveurs nouvelles ou revisitées, dans une vaisselle signée Hermès.  
Menu : 220 à 300€ (entrée/plat/dessert)

Le 1947 par Yannick Alléno/Cheval Blanc (Courchevel)  
La formule magique
Le 1947 doit son nom au plus prestigieux millésime de Cheval Blanc. Une cuisine contemporaine drivée par le chef Yannick Alléno, 2 étoiles au guide Michelin 2010. A la fois une ode aux terroirs de haute montagne,  et un clin d’œil aux codes contemporains du prestige.
Au déjeuner, son concept 1.9.4.7, original et ludique offre une collection de spécialités légères déclinées selon le marché du jour : 1 soupe, 9 variations de tapas de montagne, 4 propositions de plats du jour, 7 desserts cultes réinventés.
Menus : à partir de 115€

Le Farçon– Julien Machet (La Tania)
La haute gastronomie sans bling-bling
La Tania, petite dernière des 3 Vallées n’a rien à envier à ses voisines largement étoilées. Elle possède au pied des pistes une adresse qui retient l’attention des gourmets : Le Farçon. Ce restaurant familial est tenu par le fils Julien Machet, devenu chef. Avec une étoile au guide Michelin en 2006 , ce garçon puise ses idées notamment auprès des « anciens » qu’il côtoie au marché ou au potager. Fort d’une expérience dans un grand restaurant français aux US, puis au Bateau Ivre, il propose ici une cuisine sincère et inventive.
Menus : de 42€ à 110€ Formule midi : 25€/25minutes !

L’hôtel du Golf-Restaurant Le Bois Fleuri (Corrençon en Vercors)- Jérôme Faure
Une cuisine « au grès du vent »
L’établissement propose la cuisine étoilée de Jérôme Faure. Ce chef trentenaire à pour mode de vie sa cuisine, qu’il aborde à l’instinct. Le produit choisi avec grand soin auprès de « ses » producteurs sera le point de départ et la vedette du plat. Celui qui se perçoit comme un artisan du goût, puise ses idées et son inspiration dans tout ce qui l’entoure. Ses produits phares : fois gras, saint Jacques, langoustine, veau bio du vercors, truffe… ainsi qu’une grande attention portée aux desserts, synonyme de retour en enfance.
Menus : a partir de 34€

Le Bistrot - Michaël Bourdillat (Chamonix Mont-Blanc) 1 étoile guide Michelin
Une cuisine « canaille » et accessible à tous
Michael Bourdillat sert ici sa vision humaniste de la cuisine gastronomique. Pour ce chef fils d’ouvrier, la grande cuisine n’est pas réservée aux costard-cravates. Décor design mais simple et ambiance décontractée. La carte est renouvelée tous les 15 jours en fonction des produits disponibles. Car ici, aucun aliment n’est acheté au delà de 100km ! Le chef s’adapte à la logique des saisons tout en cherchant à innover et à surprendre. Formule à 17€ / Menus de 45 à 80€

Le Restaurant Albert 1er (Chamonix) - Pierre Maillet
« Le sens de l’épure »
La pension de famille créée par Joseph Carrier en 1900 est devenue en plus d’un siècle un magnifique hameau en vieux bois. Pierre Maillet, le chef du restaurant Albert 1eret gendre de Pierre Carrier propose une cuisine pure et brute, qui ressemble à cette haute montagne omniprésente à Chamonix. Inspiré par le Piémont et la Savoie, Pierre apporte aussi, grâce à une belle expérience méditerranéenne,  un rayon de soleil dans les assiettes de ce restaurant chic et traditionnel doublement étoilé.      
Menus : de 39€ (déjeuner) à 156€

Restaurant le P’tit Polyte – Hôtel Chalet Mounier (les 2 Alpes)
Une maison « Rustique-chic », gardienne de trésors.
Le Chalet Mounier offre un cadre chaleureux, avec une belle salle de restaurant, baptisée du nom donné, enfant, au grand père Hippolyte : Le P’tit Polyte. La cuisine gourmande et raffinée que propose le chef Benoît Lorlut, dans une recherche constante de saveurs et de parfums est magnifiquement complétée par une cave riche de 15 000 bouteilles. Un moment  de bonheur dans une ambiance chic mais décontractée.
Menus : A partir de 55€ (découverte)

0 commentaires
0 votes

Réservez vos vacances

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et recevez nos newsletters