11.10
2017 Style

Connectés, communautaires, tendance, les hostels, débarquent en station. Dépoussiérant l’image des auberges de jeunesse aux lits en bois et rideaux vieillis, ils bousculent l’offre d’hébergements par leur fantaisie urbaine, leur esprit cool et leurs petits prix. Zoom sur un concept qui monte désormais en station.

0 commentaires
2 votes
PUBLICITE
Un food-truck en cuisine. Une harmonie de canapés dépareillés. Des cours de yoga avant le petit-déjeuner. Des plats veggie, sans gluten et souvent bio… Des codes et des références qui captent une clientèle jeune et connectée, dont le budget est souvent aussi serré qu’un jean slim. Telle est la proposition des hostels, auberges, 3 voire 4.0 qui pullulent dans les quartiers branchés des grandes villes mais aussi désormais en altitude. La preuve par 4 établissements en station.
 
Au cœur des Houches, face au Mont-Blanc, impossible de manquer la devanture aussi lumineuse qu’illuminée du Rocky Pop Hôtel. En franchissant la porte, c’est un peu comme entrer dans un décor de cinéma, ou une chambre d’ado qui a bien grandi. Certains se prélassent sur les canapés stylés, d’autres rivalisent au babyfoot tandis que le calme se trouve côté "Banquise", espace détente, pour consulter ses mails ou lire un bouquin dans une ambiance japonisante. En tribu ou seul, l’happy-hour au Bar à Cocktaîls permet de connaître ses voisins de chambrée et de siroter son mojito avec vue sur le Mont-Blanc.
 
D’extérieur, Le 1861 à Châtel est un énorme chalet en bois, au bord d’une petite route de montagne. Une auberge de jeunesse dans les Alpes, assez classique et sommaire… Jusqu’à ce qu’une explosion de couleurs saisisse le nouvel arrivant une fois le pas de la porte franchi. Tout a été rénové pour apporter du pep’s dans ce lieu entouré de sapins et de sommets enneigés. Jaune citron en cuisine, bleu électrique ou rose fuchsia dans les chambres, rouge pétant au bar… On en prend plein les yeux et on se fond dans cette ambiance colorée et décontractée. Les gros canapés habillés de peaux de bêtes de l’espace détente garantissent des goûters après-ski très appréciés avant de prolonger la soirée autour d’une raclette collective ou d’un tournoi Mario Kart.
 
 
Hostel – Auberge de jeunesse rajeunie ? Hôtel low-cost ? Coup marketing ?
Petits prix, dortoirs, services à la carte, clientèle plutôt jeune… Quelle est donc la spécificité des hostels sur le marché de l’hébergement locatif ? Une ambiance avant tout. Conviviale, communautaire, connectée à travers une programmation événementielle et ludique favorisant la rencontre et l’échange. Une déco ensuite. Résolument moderne, tendance, urbaine grâce à des espaces modulables et multi-usages, des mélanges de matières, de couleurs, une mise en scène aboutie. Un accès au confort même à petits prix, enfin. Intimité préservée dans les dortoirs grâce à des agencements astucieux, possibilité de manger à toute heure ou presque et en fonction de son régime alimentaire, espaces au calme pour organiser des sessions de travail. Plus d’infos
 
 
Situé à Oz en Oisans, au cœur du Grand Domaine ski de l’Alpe d’Huez, le Moontain Hostel rassemble des voyageurs animés par le goût de la rencontre, de l’action et l’outdoor. Tendance atelier dans les chambres de 2 à 12 personnes, habillées de contre-plaqué et de gros numéros le long des portes. Les dortoirs préservent l’intimité de chacun par des rideaux noirs séparateurs tandis que les casiers industriels facilitent le rangement de ses effets personnels. Chaque semaine des activités et événements sont organisés pour faciliter la découverte du territoire et faire le plein d’aventures !
 
Le concept fait déjà un carton à Lyon, où les établissements HO36 sont installés côté Guillotière depuis 2016 et Opéra, depuis septembre 2017. Cet hiver, c’est aux Ménuires que le dernier né de la famille fera son arrivée, en plein cœur des 3 Vallées. A l’image des deux grands frères, ce petit dernier ne dérogera pas au style de la maison : déco urbaine, ambiance cosy et petits prix garantis. Plats maison et produits frais à la carte du restaurant et soirées cool à siroter cocktails et bières dans la chilling-room. Une auberge branchée et connectée, pour toutes les générations.
 
 
Photos : Rocky Pop Hotel, 1861 Châtel, Moontain Hostel, HO36
 
0 commentaires
2 votes

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et recevez nos newsletters