Du village de St-Rirand, blotti au fond de sa vallée, au plateau de la Verrerie, terre de landes battue par les vents..
Vous découvrirez la richesse de la faune (lézard vivipare, busard cendré..) et de la flore (droséra, callune..). Bonne route !

Départ : Depuis la petite place au-dessus de l’église, grimper dans le chemin. Après 1,5 km, atteindre les premières maisons du Fouet Bas. Continuer à monter sur le bitume.
1. Au carrefour continuer à gauche sur la route, plus haut, bifurquer sur le chemin de gauche qui monte au Fouet Haut.
2. Couper la D39 et, en face, choisir à gauche en direction du col de la Rivière Noire. Passer devant la ferme ; après 200 m, prendre le chemin à gauche. Monter le long d’une grande prairie. Après un passage humide, entrer dans une belle forêt de feuillus. Poursuivre ce large chemin, puis s’enfiler dans une petite allée forestière à gauche.
3. Au col de la Rivière noire, prendre en face sur la D 478 sur 200 m. Prendre la 1ère à gauche, puis passer les barrières pour traverser le plateau de la Verrerie. Au croisement avant le sommet (vue à droite sur le Puy de Dôme et à gauche sur le Mont Blanc), prendre à gauche et atteindre la table d’orientation.
4. Après la borne géodésique ouvrir une barrière et prendre un chemin à gauche puis encore à gauche après une autre barrière. Sur la droite en descendant, dans les taillis, un trou encore visible a été creusé par l’explosion d’une bombe lors de la dernière guerre. Descendre dans le bois. Dans un large croisement, prendre la 2ème à droite. Descendre toujours dans la même direction et garder le cap à chaque carrefour.
5. Avant le hameau du Donjon plonger à gauche, dévaler la pente jusqu’à la rivière la Ribodine. Reprendre la route à gauche sur le pont pour retrouver votre point de départ


A savoir :
Le Rossolis à feuilles rondes (Drosera rotundifolia L.) ne pousse que dans les zones de tourbières. Vivant dans des milieux naturels pauvres en éléments nutritifs (notamment en azote), la plante les récupère directement sur des insectes qu’elle piège. Les poils glanduleux situés sur les feuilles collent et digèrent des diptères et des fourmis. Le Rossolis à feuilles rondes est une plante carnivore protégée.

Sur ce plateau, des maîtres verriers venus de Lorraine au XVIIème installèrent des fours à verre et fabriquèrent de petites pièces : fioles, gobelets, verres à boire, coupes, petites carafes, pendentifs… Les ressources en combustible, en sable siliceux, en soude et potasse d’origine végétale commandaient le choix de l’installation en forêt, près d’un ruisseau et d’une abondante végétation de fougères dont ils utilisaient la cendre. L’épuisement progressif des réserves de bois autour des fours causait des migrations fréquentes. En raison de l’enneigement, les fours étaient éteints pendant les mois de mauvais temps. Alors les artisans se faisaient vendeurs.

Informations complémentaires

Durée :
3h 30m
Distance :
11km
Dénivelé :
450m
Type d'itinéraire :
Boucle

Ouvertures

Toute l'année.

Tarifs

Gratuit

Téléchargements

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et recevez nos newsletters