17.02
2012 Activités

A l’occasion de votre prochain séjour en station, vous ferez peut-être appel à un accompagnateur en montagne pour vous encadrer sur une sortie en raquettes. Celui-ci ne se contentera pas de vous montrer le chemin à suivre, il saura vous faire partager sa passion de la montagne.

PUBLICITE

Dans l’univers montagnard, on dit souvent des accompagnateurs qu’ils sont des « passeurs ». Il ne s’agit pas ici de personnages peu scrupuleux qui s’enrichissent sur le dos d’immigrés clandestins, mais d’intermédiaires entre le grand public et le monde de la montagne. « Par définition, l’accompagnateur a une parfaite connaissance du milieu dans lequel il emmène ses clients. Il a un rôle d’interface, consistant à expliquer à ses clients comment fonctionne le milieu montagnard », indique Philippe Ragné, président du Syndicat National des Accompagnateurs en Montagne (SNAM). En d’autres termes, l’accompagnateur est bien davantage qu’un guide qui se contenterait de montrer le chemin à ses clients. « Dans une balade, l’important n’est pas d’atteindre le sommet. Ce qui compte avant tout, c’est l’accompagnement sur le chemin pour y arriver. Par exemple, n’importe qui est capable d’emmener des gens voir des marmottes. Mais un accompagnateur professionnel va apporter une vraie valeur ajoutée, en expliquant l’organisation sociale chez les marmottes, ou encore leur habitat. Et en évoquant l’habitat, on va être amené à parler de la géologie ou encore du rôle de la marmotte dans l’éco-système », détaille Philippe Ragné, basé dans les Pyrénées.

Il faut en effet savoir que les accompagnateurs en montagne ont des connaissances multiples. Elles sont de deux types : d’une part celles permettant d’assurer la sécurité de leur groupe (orientation, météo, premiers principes de secourisme, nivologie, etc), d’autre part des connaissances sur le milieu lui-même (faune, flore, géologie, botanique, etc). Les accompagnateurs les acquièrent au cours de leur formation initiale (environ deux ans) ou au cours de modules de formation complémentaires – environ 4 à 5 jours par module - proposés par le Centre de Formation des Accompagnateurs en Montagne. L’expérience personnelle est aussi très importante. « Un bon accompagnateur pratique la montagne toute l’année, avec ses clients pendant les périodes touristiques, à titre personnel sur les périodes creuses. C’est important de ne pas se contenter d’arpenter les balades qu’on connaît par cœur. Il faut savoir se mettre en situation de découverte, voire en situation critique pour s’obliger à lire la carte ou à analyser l’environnement. On est ainsi mieux à même de réagir avec un groupe en cas d’imprévu. Cette pratique personnelle est bénéfique en termes de sécurité, mais doit aussi permettre d’approfondir ses connaissances dans des domaines qu’on maîtrise moins, comme la flore dans mon cas », estime Philippe Ragné.

Le relationnel, 80 % du métier

Fort de cette bonne connaissance du milieu, l’accompagnateur est à même de s’adapter au mieux à sa clientèle. « La montagne peut être envisagée sous un angle sportif, ou avec des approches contemplative, naturaliste, géologique… Cette diversité nous permet aussi de ne pas nous lasser, même en retournant très régulièrement sur les mêmes balades. Personnellement, il m’est déjà arrivé de passer toute une sortie à parler des ours avec mes clients parce que nous avions vu des traces – je suis originaire de Fos (Haute-Garronne), une région où les ours ont été réintroduits il y a quelques années – alors que ce n’était pas prévu au départ. En l’espace de deux heures, nous n’avions peut-être parcouru que 500 mètres, mais les clients étaient ravis, et moi aussi », se souvient le président du SNAM. Le côté relationnel est extrêmement important à ses yeux : « C’est 80 % de notre métier. Un bon accompagnateur sait partager sa passion de la montagne avec ses clients. Et puis il ne faut jamais oublier que les clients ne cherchent pas seulement un guide qui les encadre en toute sécurité. En faisant appel à un accompagnateur, ils ont aussi envie d’aller à la rencontre des gens de la montagne. »

Actumontagne pour France Montagnes

0 commentaires
0 votes

Réservez vos vacances

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et recevez nos newsletters