15.10
2013 Activités

En hiver, la neige se prête à des expériences multiples. Exemples avec la motoneige, le snowscoot et le VTT sur neige dont le dénominateur commun est d'avoir un guidon et d'offrir d'intenses sensations. Laissez-vous tenter, on vous dit tout !

PUBLICITE

La motoneige

Amateur de vitesse passez votre chemin ! En France, la motoneige se pratique plutôt en version balade, sur itinéraires balisés et autorisés, une fois les pistes de ski fermées. Donc en nocturne une bonne partie de la saison. Et c'est là tout l'intérêt : découvrir dans une ambiance différente, et sous un autre angle, le domaine skiable que l'on a parcouru à ski ou en snowboard toute la journée. "Les gens sont totalement dépaysés", confirme Denis Passeman de 2 Alpes Motoneige. "C'est une façon différente et ludique de découvrir une station". Pour être pilote, il faut être majeur (autorisation parentale entre 16 et 18 chez certains prestataires). On peut être passager dès 12 ans (ou parfois 14 ans). La séance dure en moyenne une heure et se déroule de la manière suivante : briefing sécurité et initiation à la conduite de l'engin les 10 à 15 première minutes, tour de chauffe, puis c'est parti pour la randonnée, en convoi derrière le guide. C'est lui qui imprime la vitesse au groupe : ni trop rapide, ni trop lent, pour éviter les à-coups et que la machine ne chasse d'un côté ou de l'autre. Très vite, le pilote d'un soir trouve le bon équilibre et fait corps avec sa moto.

Le snowscoot

Inventé par un Français au début des années 90, le snowscoot, engin hybride entre le vélo et le snowboard, se développe dans tous les massifs. Les stations l'ont presque toutes autorisé, sur la totalité ou une partie de leur domaine skiable. Cette trottinette des neiges comprend deux planches façon snowboard une avant articulée et solidaire de la fourche, et une arrière fixée au cadre au centre duquel se place le pilote en position debout. Une attache reliant le pied à l'engin permet de ne pas le perdre en cas de chute. En version loisir, ce sport de descente est très facile à apprendre, et cela même si l'on a jamais fait de ski ou de snowboard. En une demi-journée, on sait s'arrêter, tourner et emprunter un téléski. Plusieurs ESF enseignent le snowscoot. Les fabricants ont développé des modèles enfants si bien qu'on peut piloter de 7 à 77 ans, selon la formule consacrée !

VTT sur neige

Sport d'été par excellence, le VTT s'invite aussi de plus en plus sur les pistes de ski damées. Muni de pneus bien crantés et de freins à disque hydrauliques ultra puissants, le VTT des neiges ressemble beaucoup à son cousin vert. La pratique du vélo sur neige est très ludique. Un peu de vitesse et l'on glisse. Le secret ? Une bonne position : en appui sur les pédales, les fesses derrière la selle pour mettre le poids du corps sur la roue arrière, le regard au loin et on se joue de la pente et des virages ! Casque et protections obligatoires, même si la neige est un formidable amortisseur en cas de chute. Dans certaines stations, le VTT sur neige se pratique après la fermeture des pistes comme à Tignes ou Saint-Pierre-de-Chartreuse, d'autres comme les Menuires ou La Mongie/Grand Tourmalet ont aménagé des pistes dédiées. Les plus téméraires réalisent des pointes de vitesse à 60 km/h !

Actumontagne pour France Montagnes 

Crédits photos :
Cyril Cousin/OT Les Menuires 
OT Sancy 
OT Les 2Alpes/B.Longo

Réservez vos vacances

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et recevez nos newsletters