11.05
2011 Activités

La tendance du trail running fait de plus en plus d'émules. Courses pédestres disputées sur les sentiers, les trails offrent une approche sportive de la marche à pied qui séduit tous les coureurs, des plus entraînés aux plus volontaires, même débutants. Et en montagne, le trail prend encore une dimension supplémentaire, pour un plaisir décuplé !

PUBLICITE

Le trail est une occasion unique d'approcher tous les terrains naturels. Terre, caillou, boue, ruisseaux, roche, mais aussi montées, descentes, franchissements d'obstacles, parcourir un trail au pas de course est un exercice qui ne manque pas de piquant. Sur des itinéraires d'au moins 25 kilomètres (distance minimum d'un trail officiel), et pouvant aller jusqu'à 42 kilomètres (on parle ensuite d'ultra-trails, des courses qui dépassent parfois les 100 kilomètres), les coureurs doivent gérer différents paramètres : leur course, leur état physique, le ravitaillement en eau et en provisions portés sur le dos, l'itinéraire, et parfois aussi les risques de l'exercice, en pleine nature.

Car oui, le trail running est un véritable sport exigeant, de ceux qui offrent un réel plaisir de l'effort et du dépassement de soi quand ils se pratiquent à haut niveau.

Pourtant, le trail running n'est pas un sport élitiste, et quel que soit son niveau on peut goûter au plaisir de la course et de l'effort en pleine nature. Sans aller jusqu'au distances officielles du trail, et à une pratique compétitive, on peut se régaler à courir ainsi les chemins à la façon des spécialistes de la discipline, dosant son effort sur des distances et dénivelées adaptées.

L'idée est de profiter d'un effort-plaisir, et de jouir du milieu naturel en courant loin du macadam. Prudence quand-même : être un minimum entraîné à la course à pied et avoir une bonne connaissance de ses capacités physiques est préférable avant de se lancer sur les sentiers !

L'équipement a aussi, bien évidemment, son importance. Les chaussures de trail running doivent combiner une excellente accroche, pour être à l'aise sur tous les types de terrain, et un bon amorti, comme toute chaussure de course à pied. De même, il est impératif de se munir d'une casquette et d'un petit sac à dos léger où se glissent une poche (ou une bouteille) d'eau, et des barres énergétiques, ainsi qu'une veste technique légère et compressible. Une fois muni de ces accessoires indispensables (et la liste n'est pas exhaustive), à vous le plaisir des chemins, du sport et des grands espaces.

Et pour se faire une idée de ce qu'est le trail à haut niveau, pourquoi ne pas aller se poster au bord des chemins sur le passage des épreuves mythiques de la discipline, à l'image de l'Ultra-Trail du Mont-Blanc (166km !), ou du TDS (Sur les Traces des Ducs de Savoie), empruntant les sentiers de Grande Randonnée du pays du Mont-Blanc, de la Vallée d'Aoste, de la Haute Tarentaise et du Beaufortain ou des trails des Pyrénées et du Jura ?

Photos : P.Tournaire, JC.Poirot, L.Blanchet

0 commentaires
0 votes

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et recevez nos newsletters