18.09
2012 Bons plans et conseils

Les rudiments de la génuflexion sont accessibles à tous... même aux novices de la glisse. Voici quelques pistes à conseiller pour ne pas perdre la trace.

PUBLICITE

Contre toute idée reçue, il n’est pas essentiel de bien savoir skier pour apprendre le télémark. Quelques rudiments sont nécessaires, comme la maîtrise du chasse-neige, la coordination bras jambes, un début de transfert du poids du corps d’une jambe sur l’autre.
Pratiquer le télémark, comme beaucoup s’en rendront compte, c’est jouer avec l’équilibre et avoir avant tout une bonne condition physique. Les chutes sont nombreuses, mais sans gravité, car le talon, donc le genou, n’est pas fixe. Les risques de rupture des ligaments sont rares. Et un bon moniteur vous le dira "c’est par la chute que l’on progresse".

Nos conseils pour démarrer en télémark

Également, les cuisses bodybuildées ne sont pas obligatoires mais la pratique régulière d’un quelconque effort physique sera appréciable pour passer les premières leçons. En une heure, n’importe quel novice sera capable de réaliser plusieurs virages. En une semaine, il pourra se vanter de dévaler une rouge, de haut en bas, tout en télémark.
Le style s’acquiert néanmoins avec les années, tout comme la poudreuse, terre paradisiaque mais au combien capricieuse. La patience est le maître mot.
Nous ne saurons que trop conseiller de prendre un moniteur, au moins pour les trois premières heures. Ensuite, il est intéressant de revenir, pour se perfectionner, lorsque les sensations se pointent et que vous vous posez des questions sur le placement. Les écoles (ESF ou internationales) proposent aujourd’hui toutes du télémark. Vous en trouverez assurément dans les grandes stations, comme Tignes et Ste Foy Tarentaise  (patries de la compétition Black Shoes), Val d’Isère ou Val Thorens. Le Jura possède un très bon vivier de moniteurs avec des stages d’une semaine aux Rousses par exemple. Chamonix et Val d’Isère par la population de nordiques. En Suisse, Verbier est un repaire de télémarkeur, de même que Crested-Butte aux Etats-Unis.
La location du matériel s’est démocratisée ces dernières années et au moins un magasin par station en loue. Mais si celui-ci vous présente des chaussures en cuir, allez voir ailleurs, car ce ne serait pas vous rendre service sur la neige !

Par Thomas Berger / Free Presse

2 commentaires
1 vote

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et recevez nos newsletters