13.05
2015 Evénements et actualités

Pour sa 102e édition, du 4 au 26 juillet prochain, le Tour de France compte sept étapes de montagne. Du plateau de Beille à l’Alpe d’Huez, en passant par les inédits et spectaculaires lacets de Montvernier, la Grande Boucle 2015 est taillée pour les grimpeurs, avec 26 cols au menu.

PUBLICITE

Les Pyrénées pour commencer

Trois étapes de montagne sont prévues dans les Pyrénées (du 14 au 16 juillet), avec l’étape reine le dernier jour, entre Lannemezan et le plateau de Beille. Quatre montées vont se succéder, dont la redoutable ascension finale vers le plateau de Beille (15,8 km à 7,9 %). L’occasion pour les favoris de créer des écarts importants. La première étape pyrénéenne (Tarbes /La Pierre-Saint-Martin) pourrait aussi donner lieu à une belle lutte à l'arrivée au sommet (15,3 km à 7,4 %). En revanche, malgré l’ascension du Tourmalet, il est peu probable que l’étape entre Pau et Cauterets ait des incidences au classement général. Le sommet du géant des Pyrénées (2115 m d’altitude) est en effet situé à 41 km de l’arrivée. Trop loin pour espérer de significatives offensives des grimpeurs.

La grosse bagarre dans les Alpes

Les Alpes accueillent quatre étapes entre le 22 et le 25 juillet. Celle entre Digne-les-Bains et Praloup, la 17e du  Tour, propose un redoutable enchaînement sur le final, avec le col d’Allos (14 km à 5,5 %) et la montée sur la station des Alpes de Haute-Provence (6,2 km à 6,5 %). En 1975, cet enchaînement fut fatal à Eddy Merckx, contraint de céder son maillot jaune à Bernard Thévenet. L'étape suivante, le 23 juillet, entre Gap et Saint-Jean-de-Maurienne fait passer les coureurs par le col du Glandon depuis Allemont (21,7 km à 5,1 %), et les inédits et spectaculaires lacets de Montvernier (18 lacets en l’espace de 3,4 km, à 8,2 % de moyenne). Un beau morceau. La troisième étape alpine entre Saint-Jean-de-Maurienne et La Toussuire propose la redoutable ascension du col de la Croix-de-Fer depuis Saint-Etienne-de-Cuines (22,4 km à 6,9 %), avant le col du Mollard et la montée vers La Toussuire (18 km à 6,1 %).

L’Alpe d’Huez en apothéose

La quatrième et dernière étape des Alpes entre Modane-Valfréjus à l’Alpe d’Huez est incontestablement l’étape-reine de ce Tour de France 2015. C'est en effet la première fois que la montée de l'Alpe est placée à la veille de l’arrivée du Tour à Paris. De quoi ménager le suspense jusqu'au bout, car elle est en mesure de bouleverser le classement général. Avant de gravir les 21 lacets de l'Alpe d'Huez, les coureurs passeront le col de la Croix de Fer, la descente sur Bourg d'Oisans par le Galibier étant impossible cette année. L'attaque devrait être lancée dès le pied de l’Alpe d’Huez, voire dans le col de la Croix de Fer. Après les succès de Pierre Rolland en 2011 et Christophe Riblon en 2013, les Français auront certainement à cœur de briller sur l’étape la plus attendue de ce 102e Tour de France. 

Les 7 étapes de montagne : 

MARDI 14 JUILLET - ÉTAPE 10 : Tarbes / La Pierre-Saint-Martin (167km)
 
MERCREDI 15 JUILLET - ÉTAPE 11 : Pau / Cauterets - Vallée de Saint-Savin (188km)
 
JEUDI 16 JUILLET - ÉTAPE 12 : Lannemezan / Plateau de Beille (195km)
 
MERCREDI 22 JUILLET - ÉTAPE 17 : Digne-les-Bains / Pra Loup (161km) 
 
JEUDI 23 JUILLET - ÉTAPE 18 : Gap / Saint-Jean-de-Maurienne (186.5km)
 
VENDREDI 24 JUILLET - ÉTAPE 19 : Saint-Jean-de-Maurienne / La Toussuire - Les Sybelles (138km)
 
SAMEDI 25 JUILLET - ÉTAPE 20 : Modane Valfréjus / Alpe d'Huez (110.5km)
crédits : A.S.O.
0 commentaires
0 votes

Réservez vos vacances

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et recevez nos newsletters