13.10
2016 Evénements et actualités

Chaque année, les domaines skiables investissent pour moderniser les remontées mécaniques. Résultat : des appareils plus performants, un débit amélioré et donc moins d’attente en bas des pistes ! Pour la saison 2016-2017, 55 nouvelles remontées mécaniques voient le jour dans les massifs français. Côté pistes, l’accent est mis sur la neige de culture, le contemplatif et ludique.

PUBLICITE

Toujours plus de ludique sur les pistes

LE SKI CONTEMPLATIF
Parce que le ski se pratique dans un décor de rêve, cette année l’accent est mis sur la contemplation du paysage. Aux 2 Alpes la nouvelle passerelle belvédère « Skywalk » permet d’admirer la vue à 3400m d’altitude ; A Châtel, le tout nouveau Selfie Tour permet de découvrir 10 magnifiques spots matérialisés par des balises et immortaliser l’instant avec son smartphone.

DES CLOCHES, DES XYLOPHONES ET DES BOSSES SUR LES PISTES
Parce que le ski est aussi un jeu, on trouve désormais des pistes à thème sur tous les massifs avec des structures en bois ou en métal, des mascottes et des découvertes. Par exemple, parmi les nouveautés de cette année, Valloire équipe deux pistes avec des cloches et xylophones. Au Mont Dore (Auvergne) on trouvera une nouvelle piste pour relever des défis et remporter des épreuves d’agilité (l’Entraînement des Gaulois).

Les boardercross - pistes incluant des mouvements de terrain comme des virages relevés, des petites vagues (woops), des sauts – ont le vent en poupe. L’espace ludique « Pirates Aventures » de Valmorel s’enrichit ainsi d’un nouveau boardercross cet hiver (la station en propose trois). Les domaines nordiques ont aussi leurs zones ludiques, avec des nouveautés à Autrans Méaudre et Montgenèvre (zone pour le trail blanc).

LES DEBUTANTS A L’HONNEUR
Il n’y a pas d’âge pour apprendre le ski ! Depuis quelques années, les stations mettent en place des zones « zen », « cool ski », « tranquilles »… Au Grand Bornand cette année, le domaine skiable investit pour offrir des conditions d’accueil et d’apprentissage du ski optimales avec la refonte complète du plateau du Rosay. A Tignes, l’accès à toutes les pistes vertes sera gratuit ! Et pour commencer ou recommencer à profiter des plaisirs de la glisse en famille ou entre amis, l’ESF s’adapte à tous avec les produits « ESF Autrement » pour toutes les envies (Apprentissage entre copines ; initiations rando ou Hors-Piste ; nordique & vitalité soft ; skating etc.).

Remontées mécaniques : 55 nouveaux appareils 

55 nouvelles remontées mécaniques ont été créées cet été en montagne. Depuis 15 ans, entre 50 à 80 remontées mécaniques sont construites ou remplacées chaque année. En 2017, on en comptera 6 nouvelles dans les Alpes du Sud, 7 dans les Pyrénées, 1 dans les Vosges et 41 dans les Alpes du Nord.

A noter notamment la construction d’un télésiège nouvelle génération made in France à La Plagne : sur le secteur de Montalbert, ce nouveau 6 places débrayable made in France. Il propose plusieurs innovations majeures : une technologie novatrice, un design des gares de départ et d’arrivée pour un impact encore réduit sur l’environnement et une ergonomie des sièges repensée.

A Val d’Isère, le secteur de Solaise a été totalement rénovée autour d’une télécabine 10 places assises ultra rapide et confortable avec wifi embarqué. Au sommet,  un nouvel espace sécurisé est dédié aux débutants : magic carpets, snow tubing au cœur d'un paysage à couper le souffle à l’enneigement optimal.

A Val Thorens, on note la construction de 2 nouvelles remontées mécaniques : un nouveau télésiège 6 places en remplacement de deux téléskis, qui offre un nouvel itinéraire de retour station plus fluide et plus direct pour les résidents du haut de la station, et le remplacement du télésiège 4 places de Boismint par un télésiège 6 places débrayable.

A l’Alpe d’Huez, un Télémix (alternance de cabines et de sièges) viendra en remplacement de trois téléskis et d’un télésiège.

Le détail exhaustif des nouveautés 2016 :

  • 17 téléskis : Albiez Montrond, Gréolières, Gerardmer, Ax Les Thermes, Chamonix, Val Thorens, Corrençon, Samoens, Le Grand Puy, Le Corbier, Saint Jean d'Aulps,Devoluy et Bramans
  • 1 télécabine débrayable : Val d’Isère
  • 15 tapis roulants : Grand Bornand, Morzine, Ax Les Thermes, Cauterets, Les Menuires, Saint Lary, Tignes, Huez et le Corbier
  • Un télémixte à l’Alpe d’Huez
  • 11 télésièges débrayables : aux Les Saisies, Chamonix Brevent, La Plagne, Val Cenis, Val Thorens, Les Carroz D'araches, Chamrousse, Le Corbier, St Jean D'arves Et Le Collet Allevard
  • 10 télésièges à pince fixe : à La Toussuire, Grand Tourmalet, Tignes, Alpe D’huez, Samoens, La Norma, Le Grand Puy, Le Corbier et Le Devoluy
  • Et un téléphérique à Brest à la pointe du massif armoricain ! 

Une matière première : la neige

Afin de proposer un ski confortable en toutes périodes, les stations continuent à investir dans des technologies de production et d’entretien de la neige.

C’est le cas notamment à Saint Sorlin d’Arves, Villard de Lans / Corrençon, Valmorel, Peisey Vallandry, aux Menuires, à Praz de Lys Sommand, à Morzine, à Saint Gervais Mont-Blanc et à Courchevel. En parallèle, les stations installent des barrières à neige pour la retenir en cas de vent et optimisent la gestion de la production avec les nouvelles technologies. Aux Gets, un GPS est installé sur les dameuses et permet d’optimiser la fabrication de neige en s’adaptant à la hauteur de neige le plus précisément possible.

En France 32% des pistes sont couvertes par la neige de culture, soit la majorité du bas des domaines skiables. La neige est produite par temps froid (une température inférieure à -5° est optimale) en envoyant de l’eau à très haute pression quelques mètres au-dessus du sol. Les microgouttelettes créées se transforment directement en paillettes de glace ressemblant à de la neige.

Sources : STRMTG ; Revue de Géographie Alpine 103-2 | 2015 ; domaines skiables de France

Informations utiles

LE SAVIEZ-VOUS ?
- La France compte 3 747 remontées mécaniques réparties dans 311 stations et 15 sites urbains ou de loisirs.
- 59% sont des téléskis mais ils ne représentent que 18% du moment de puissance du parc français. Autrement dit, il y a beaucoup d’appareils mais ce ne sont pas eux qui transportent le plus de personnes.
- L’âge moyen des remontées mécaniques françaises est de 25 ans (20 ans pour les télésièges). 

0 commentaires
1 vote

Réservez vos vacances

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et recevez nos newsletters