04.07
2013 Gastronomie

Cet été encore, il suffit de sillonner sentiers d’alpages et chemins balisés pour déguster une montagne de saveurs ! Tous les massifs suggèrent en effet de bien gourmandes randonnées. Tour d’horizon.

PUBLICITE

La montagne réserve aux randonneurs épicuriens de belles gourmandes balades accompagnées, à déguster à la demi-journée, à la journée, en séjour voire en nocturne à l’instar de cette randonnée romantique suggérée par le Bureau des guides des Menuires jusqu’au lac du Lou. Départ à 18 h pour une marche tranquille bercée d’histoires de flore et de faune, puis un repas savoyard à la bougie avant un retour à la frontale.

Aux Gets, pareille balade nocturne s’effectue au son de la vielle tous les mercredis. Mais quand vient le jour, l’offre se fait plus large encore.

A Bonnenuit, hameau de Valloire, tout commence au petit matin par la préparation du pain, puis, pendant sa cuisson, petits et grands s’élancent sur les traces des marmottes ou des chamois.

La balade du vendredi matin de Cédric Hoareau est tout aussi plébiscitée : ce conteur de Font Romeu entraine les familles sur les pas de la bergère Chantal, de son enclos de moutons à sa bergerie de Planès. La rando, facile, se termine par une dégustation de ses doux Palais du randonneur au lait de brebis. Plus haut dans les alpages, certains bergers invitent les randonneurs à partager leur vie d’estive dans les Pyrénées, sur le flanc sud du Monné (Bagnères) comme dans le Jura, à Montabief, les jeudis à partir du 18 juillet.

La Savoie n’est pas en reste avec un événement 100 % Beaufort. Son principe ? Découvrir les secrets du fromage savoyard en marchant sur les pas de trois colporteurs, du 10 juillet au 18 août, dans les alpages de production.

De la cueillette à l’assiette

Mais la reine des randos gourmandes se pratique lorsque chénopode bon-henri (épinard), rumex (rhubarbe), grande berce et autres plantes sauvages utilisées par les anciens envahissent prés et bordures de chemin ! Gilles Hiobergary, cueilleur professionnel, programme ainsi quatre samedis de découverte « plantes culinaires et médicinales » au Grand Bornand en juin.

Très suivies, ces sorties plantes sauvages existent dans tous les massifs. A suivre également aux Pémonts (Les Saisies) avec Anne-Marie Recollin, au col de l’Encrenaz (Morzine) avec Véronique Fillon, au vallon de Mercuel (Sainte-Foy-Tarentaise) avec Bruno Davy, à Champagny (Refuge du Laisonnay) et à Pralognan-en-Vanoise (Hôtel du Grand Bec) avec Raphael Escoffier, à Peyragudes avec Yoann Lemonnier, à Bagnère avec Christian Bollègue…

Certains villages en font même un thème festif : la sortie champêtre d’Eric Vallé à La Besse lancera la fête de la station auvergnate le 30 juin, la bien nommée Rando’Flor ! A La Bresse, une très populaire marche gourmande est organisée par l’association Altitude 630 début juin autour du village vosgien : 10 km de sentiers balisés, ponctués de 7 haltes gourmandes pour un déjeuner terroir très suivi. Ses 700 places s’arrachent chaque année !

Des tours et séjours alléchants

Hors des réserves naturelles, les balades « plantes sauvages » se transforment vite en atelier cueillette, et se terminent quelquefois par une séance cuisine. L’offre se décline alors même en week-end dans la vallée de Chadefour (Mont Dore) avec Brigitte Beernaert (la ferme de la Palfichade) ou au gîte de l’association Vosges en Marche, entre Gérardmer et La Bresse.

Séduisants également pour les accros des plantes, les séjours Plantes sauvages et paysages du Vercors (Villard-de-Lans) d’Hervé Astier ou, la très complète semaine de Cédric Hoareau (Font Romeu) pour tout savoir sur les plantes et fleurs catalane, y compris celles des Bruixas (sorcières) !

Même les tours en liberté de massif mêlent aujourd’hui rando et gastro, à l’instar de ce 4 jours/3 nuits Que pour les gourmands  autour de Méaudre.

Ce savoureux mélange inspire aussi les restaurateurs ! Illustration ? Dès cet automne, les Bistrots de Pays des Alpes Maritimes (Sauze, Beuil, Auron…) proposeront des Randos Bistrots, savoureux cocktails composés d’une rando accompagnée (à pied, en VTT ou à cheval), rencontres de producteurs et repas 100 % terroir. D’autres balades gourmandes pour prolonger l’été...

Texte ©Actumontagne

Photos : ©Vosges en marche, Bruno Davy/Sainte-Foy-Tarentaise, FNBP/M.Bouttin, En pleine Nature/Metabief

0 commentaires
0 votes

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et recevez nos newsletters