17.05
2011 Gastronomie

Produit caractéristique des montagnes du Jura, le morbier est un délicieux fromage à manger cru ou cuit, cuisiné en recette savoureuse en salade ou tout simplement accompagné d'un peu de pain ! Dérivé de la traditionnelle tartiflette, cette morbiflette aux pommes de terre Vitelotte vous surprendra par ses saveur et ses couleurs uniques !

PUBLICITE

Temps de préparation : 15 mn
Temps de cuisson : 35 mn
Total : 50 mn

Ingrédients (Pour 4 pers)

  • 160 g de Morbier
  • 400 g de pommes de terre vitelotte
  • 1 botte de petits oignons nouveaux
  • 150 g d’épinards surgelés cuits
  • 4 tranches de bacon
  • 20 g de beurre
  • 15 cl de crème liquide

La recette : 

  • Eplucher les pommes de terre. Les faire cuire 20 mn dans l’eau salée, les laisser refroidir puis les couper en rondelles.
  • Nettoyer les petits oignons, les émincer, puis les faire fondre 6 à 8 mn dans le beurre dans une casserole. Faire revenir le bacon coupé en petits morceaux dans une poêle 3 mn à feu vif.
  • Répartir les épinards, le bacon et les oignons cuits dans le fond de 4 plats à gratin individuels. Déposer les pommes de terre dessus, verser la crème sur les pommes de terre. Déposer le Morbier en tranches fines sur les pommes de terre.
  • Mettre la Morbiflette à cuire 15 mn au four préchauffé thermostat 6. Servir bien chaud.
  • Conseil du chef : Utiliser des épinards frais ou des épinards surgelés préalablement décongelés et égouttés. Pour varier, remplacer les épinards par une fondue de poireaux.

Bon à savoir :

  • Originaire du village de Morbier, dans le département du Jura, le fromage de Morbier existe depuis 1795. En 2008, la production de Morbier s'élevait à 9300 Tonnes ! Bien sûr, le lait provient uniquement de vaches de race locales des montagnes du Jura : La Montbéliarde et la Simmental Française. L'aire de production du Morbier couvre les départements du Doubs et du Jura ainsi que quelques communes limitrophes.
  • Aux origines du Morbier, les paysans Franc-Comtois additionnaient le lait de la traite du matin et de la traite du soir pour remplir de grandes meules de fromage. Entre ces deux traites, afin de protéger le fromage de l'air et des insectes, ils versaient une fine couche de cendre à la surface de la meule. C'est pourquoi, encore aujourd'hui, le Morbier possède cette raie noire centrale si caractéristique ! 
  • Un site internet vous présente tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Morbier : www.fromage-morbier.com

Auteur :

Crédits photos : P-L Viel - Stylisme : Valéry Drouet

> Plus de recettes au Morbier ?

 

Nos suggestions de lecture :

0 commentaires
0 votes

Réservez vos vacances

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et recevez nos newsletters