25.08
2014 Nature et découverte

Cette année, quatre naissances de gypaètons -le petit du gypaète barbu, ce vautour disparu des Alpes au début du XXe siècle-, ont été enregistrées dans le Parc national de la Vanoise.
PUBLICITE
Le territoire accueille quatre couples de reproducteurs sur la vingtaine de couples présents sur tout l'arc alpin. Le premier des quatre oisillons est né le né le 26 février à Termignon et s'appelle Laëtis en l'honneur de Laëtita Poulet. Cette garde-monitrice, partie au Parc naturel régional de Camargue, a suivi ce couple de gypaètes barbus ces quatre dernières années. Elle a oeuvré à la mise en place d'une caméra sur le site qui permet de suivre en direct la famille.
 
Les trois autres gypaètons n'ont pas encore de noms mais les enfants des écoles vont bientôt plancher sur le sujet ! Ils sont issus des couples installés à Val d'Isère, à Bessans sur le site d'Andagne et à Peisey-Nancroix. Tous se portent bien et font l'objet de toutes les attentions de leurs deux parents. Ils devraient s'envoler mi-juillet. Mais leur espérance de vie jusque-là reste fragile, tant que ces poussins ne sont pas en mesure d'assurer seuls leur défense contre les prédateurs et de réguler leur température corporelle. D'où la nécessité de ne pas déranger les parents dans leur nourrissage et leur élevage.
 
2014 est un cru exceptionnel pour la reproduction du gypaète barbu en Vanoise, où cet oiseau fait l'objet d'un programme de réintroduction international depuis les années 1980.
 
Photo © Parc national de la Vanoise - Laetitia Poulet
 
Actumontagne pour France Montagnes 
0 commentaires
2 votes

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et recevez nos newsletters