02.04
2019 Nature et découverte

A pied, à vélo ou à cheval, l'itinérance a le vent en poupe en montagne. Promesse de grands espaces, de dépaysement quotidien et de multiples rencontres, elle ne séduit plus seulement les grands randonneurs, mais les esprits vagabonds et aventuriers dans l'âme. Découvrez notre sélection d'itinéraires, à faire d'une traite ou par tronçons, à vivre en mode contemplatif, en mode sportif, ou les deux !

PUBLICITE

Du Nord au Sud des Alpes...

Le GR5 traverse les Alpes du nord au sud, du lac Léman à la mer Méditerranée. Au fil des 600km qui le composent, cet itinéraire mythique déploie une palette de paysages exceptionnels : sommets aux neiges éternelles, pâturages verdoyants où paissent vaches et moutons, lacs couleur émeraude au nord. Vallées granitiques et désertiques, aux nuances ocres et vermeil plus au Sud. Villages de pierres, de lauzes, chalets en bois, refuges ultra modernes ou plus confidentiels... Une traversée qui marque par sa diversité géographique mais également par la richesse de sa faune sauvage, puisque 2 parcs nationaux (Vanoise et Mercantour) et 1 parc naturel régional (Queyras), se situent sur le tracé.

> Pour organiser ses étapes, choisir de ne faire qu'une partie, le site Move Your Alps regorge d'informations et de bons conseils.

... Ou autour du Mont-Blanc

Faire le tour du plus haut et majestueux sommet d'Europe est une expérience qui ne s'oublie pas. Avec 170km de long et plus de 10000m de dénivelé, le parcours a la particularité de traverser trois pays (France / Suisse / Italie) proposant ainsi un point de vue unique du Mont-Blanc à chaque étape. Réalisable dans un sens ou dans l'autre, le tour propose également d'emprunter des remontées mécaniques sur certaines portions. Un moyen idéal de reposer les jambes tout en profitant du panorama incroyable qui s'étale face à soi.

 

En douceur dans les Vosges

Longue de quelques 540 kilomètres, la Traversée du Massif des Vosges, par les GR53 et GR5 c'est de l'itinérance douce en 17 étapes dans sa version intégrale, entre Wissenbourg et Belfort. Elle chemine au pied des plus grands sommets vosgiens : le Grand Ballon (1424m), le Rothenbachkopf (1316m), le Hohneck (1363 m). De ces belvédères haut perchés, les Alpes se dessinent par temps clair. Les sentiers de la TMV traversent deux parcs naturels régionaux et dévoilent une collection de paysages : tourbières, étangs, lacs, forêts denses, chaumes, ces prairies d'altitude à la flore précieuse. Sauvage et spectaculaire, cet itinéraire pédestre reste néanmoins marqué par l'histoire humaine. De nombreux châteaux forts se dressent en chemin, dont le célébrissime Haut-Koenigsbourg. Plus d'infos

 

 

...et dans les montagnes du Jura

Cet itinéraire au long cours parcourt les Montagnes du Jura du Nord au Sud, de Mandeure dans le Doubs, à Culoz dans l'Ain. L'été, on y randonne à pied, à vtt, à vélo ou encore à cheval (l'hiver en raquette ou en ski de fond). Les paysages se succèdent : crêtes dépouillées d'où émergent le massif du Mont-Blanc ou le lac Léman, forêts d'épicéas ou de feuillus, côteaux vignerons, pâturages, tourbières, traversés par de nombreux lacs et cours d'eau. A pied, ses 400 kilomètres s'avalent en pente douce par étape quotidienne de 20 à 25 km pour l'intégrale, ou sinon par tronçon de 3 à 5 jours. La version à cheval propose 500 km entre Crosey-le-Petit et Arbignieu dans l'Ain, jalonnés d'une trentaine de relais équestres pour le repos des cavaliers et des chevaux. Se découvre sur 3 jours sur une boucle au départ du Frasnois (800 m), commune du Pays des Lacs et du Parc naturel du Haut-Jura.

 

Sur les sentiers des Bergers

Inauguré en 2018, le GR738 traverse le massif de Belledonne, de la Savoie (73) à l'Isère (38) sur près de 140km. La traversée met en valeur le pastoralisme local et les productions liées aux activités d'alpage : nombreuses sont les rencontres avec les bergers, gardiens de refuge, éleveurs tout au long des étapes. S'adressant à des randonneurs chevronnés, le parcours est qualifié de sportif et technique, avec de nombreux passages au dessus de 2000m.

La (longue) traversée des Pyrénées

Près de 1000 kilomètres séparent l'Atlantique et la Méditerranée par le fameux GR10, sur le versant nord -français- des Pyrénées. Pas moins de 4 topoguides sont d'ailleurs nécessaires pour couvrir cette traversée pédestre en moyenne montagne qui couvre six départements et deux régions. Autant dire qu'il faut du temps - une cinquantaine de jours- pour réaliser l'intégrale, ou y revenir à plusieurs reprises. Cet itinéraire entre Hendaye et Banuyls offre de multiples variantes à partir des réseaux locaux de chemins balisés de cette "île" entre mer et océan. Des circuits à parcourir à pied, en VTT ou à cheval. Les points remarquables en chemin : la forêt d'Iraty, le lac de Gaube, le Cirque de Gavarnie, le domaine du Tourmalet, au pied du Pic du Midi de Bigorre, Luchon ou encore le plateau de Beille. 

 

Le Grand Tour des Ecrins

Avec 184 kilomètres et un dénivelé positif global de 12 800 mètres, le Grand Tour de l'Oisans et des Ecrins s'adresse à des habitués de la rando en montagne. Qualifié d'alpin et sauvage, il traverse le parc National des Ecrins et propose le passage de 14 cols de haute-montagne. Abritant une faune préservée, le parcours dévoile des panoramas grandioses, tels que le plateau d'Emparis, les lacs Noir et Lérié, où l'on profite volontiers d'une pause méritée. La Barre des Ecrins (4102m) et la Meije (3983m), symboles de l'alpinisme, dominent quant à elles le tracé, par leur altitude et leur histoire.

Plus d'infos

Crédits photos : Adeline Lebel / On Met les Voiles - J-Baptiste Bazzarini / La Baze - Fotolia
0 commentaires
3 votes

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et recevez nos newsletters