04.09
2014 Style

A l'affût d'une bonne adresse de restaurant d'altitude pour boire un verre ou casser la croûte ?  Voici une sélection de 10 terrasses avec vue imprenables, idéales pour faire une halte, et se régaler autant les yeux que le palais ! Et cela sans forcément se ruiner ! 

PUBLICITE

A Chamrousse

Dans le cadre du réaménagement de la partie sommitale de la station grenobloise, site classé Natura 2000, un restaurant panoramique d'altitude ouvre ses portes sous la gare d'arrivée de la télécabine de la Croix de Chamrousse. L'établissement va offrir depuis l'intérieur, comme depuis son immense terrasse, un panorama XXL : les lacs Robert, l'Alpe d'Huez et les 2 Alpes, le Vercors, la chartreuse et une vue plongeante spectaculaire sur l'agglomération grenobloise ! En cas de mer de nuage, les convives auront le sentiment l'être à bord d'un vaisseau amiral ! Encore peu d'informations sur la carte proposée, mais à la mairie, propriétaire des lieux, on souligne que les circuits courts, les produits locaux et des tarifs raisonnables faisaient partie du cahier des charges. A coup sûr, la terrasse dont tout le monde va parler cet hiver !

Accessible aussi bien aux skieurs qu'aux piétons via la télécabine de la Croix de Chamrousse.

Aux Contamines

Le Kouzna est un restaurant d'altitude résolument contemporain, à deux pas de la gare d'arrivée de la télécabine du Signal. Formule self-service pour que l'attente soit moins longue et que les clients profitent de la terrasse et de son panorama. Côté est, on se restaure en profitant de la plus belle vue du site : Dômes de Miage, aiguilles de Bionnassay ou la chaîne du Mont-Blanc. Côté sud, des transats invitent au farniente, en promenant son regard sur le bien nommé mont Joly. Grâce à une exposition au soleil parmi les plus tardives, les skieurs y font halte pour boire un dernier vin chaud avant l'ultime descente ! La cuisine est 100% maison et sans chichi - on recommande la soupe du jour accompagnée de sa tranche de pain de campagne et d'un morceau de tomme-. Plutôt sage au niveau prix, elle est servie dans une vaisselle jetable recyclable à base d'amidon de maïs pour économiser l'eau, rare et précieuse en montagne.

Accessible à ski et aux piétons via la télécabine du Signal

Entre Flaine et les Carroz

Lové dans un vallon entre Flaine et les Carroz, le chalet de Haute-Combe est perdu en pleine nature. On y accède pourtant en 5 minutes à ski, mais aussi en raquettes ou à pied, le maître des lieux damant le chemin jusqu'à son nid douillet (comptez 25 mn). Sa terrasse de 150 m², exposée sud et ouest est bien protégée du vent. Elle constitue un belvédère de premier choix sur les sommets des Aravis et notamment leur point culminant, la Pointe percée (2 750 m). Une vue dont on peut également profiter immergé dans l'eau fumante du bain nordique installé à proximité ! La carte du restaurant mise sur les produits frais et locaux pour servir les grands classiques de la cuisine savoyarde, mais aussi des recettes d'antan plus rares comme le jambon au foin, le farçon à base de pomme de terre, lapin, porc et pruneaux. Idéal pour reprendre des forces !

Entre Les Menuires et à Val Thorens

Deuxième saison d'hiver pour le chalet d'alpage Chez Pépé Nicolas, du nom du grand-père des propriétaires des lieux, les Suchet.  Sise entre les Menuires et Val Thorens, cette table "bistronomique" est un vrai havre de paix, loin des grands axes du domaine. Les visiteurs sont accueillis par le Saint-Bernard Happy, mascotte de l'établissement. Sur la terrasse panoramique, on savoure soupe au lard, pot au feu, charcuteries artisanales, tartiflette revisitée, en contemplant le vallon du Lou ou encore la cime Caron. On peut prolonger sa lecture du paysage bien enveloppé dans des plaids douillets prêtés par la maison.

Accès à ski depuis la piste du Plan du Bouquet avec partie finale en hors-piste. 7mn à pied ou en raquette depuis le parking de la Chasse.

A Saint-Sorlin-d'Arves

On peut venir à l'Alpe dès le début de la matinée pour boire un café ou un chocolat chaud, et profiter des premiers rayons du soleil qui baignent déjà la terrasse. Les skieurs ou les raquetteurs affluent pour le déjeuner où une restauration savoyarde cale les appétits sollicités par l'effort. Face à soi se dressent les majestueuses aiguilles d'Arves, dont la plus méridionale pointe à 3514 mètres. En contre-bas, le village de Saint-Sorlin est aussi bien visible. Et on s'amuse à repérer son hébergement, sa voiture ou les lieux incontournables de la station des Sybelles où l'on se rendra en soirée.

Accessible par le télésiège du Plan du Moulin Express. En raquette, suivre le bord de la piste du Beurre (15 mn)

A Montgenèvre

Montgenèvre est l'une des deux seules stations françaises à offrir un domaine skiable à cheval sur la France et l'Italie. Et l'un des musts sur place, c'est justement d'aller se poser sur l'une des terrasses d'altitude côté italien. Dépaysement immédiat, grâce à l'ambiance chaleureuse dont nos voisins transalpins ont le secret, l'image du ristorante La Coche, sur le plateau du même nom à Clavière. Depuis sa terrasse ensoleillée, vue splendide sur le Chaberton et les sommets italiens de la Voix lactée. Côté spécialités culinaires, Gabriella et son mari Luca mitonnent une cuisine qui sent bon la péninsule italienne : petits sandwichs chauds ou froids, pasta, polenta, civet de cerf et des desserts typiques comme la tarte poire chocolat ou la panna cotta. On peut aussi se contenter du bombardino, l'équivalent de notre vin chaud, mais en beaucoup plus calorique, à base d'oeuf et de  chantilly... De quoi repartir l'estomac bien calé !

Cette année plus besoin de pousser sur ses bâtons ou de prendre le forfait Monts de la Lune, la Coche est accessible avec le forfait Grand Montgenèvre par le télésiège Gimont

Au Mont-Dore

La terrasse du restaurant d'altitude du téléphérique du Pic du Sancy culmine à 1780 mètres. Elle est un promontoire très couru des skieurs, comme des piétons de la station du massif central, pour la pause café ou pour la pause déjeuner. D'ici, la vue sur le village 5 km plus bas en jette, tout comme celle sur les sommets enneigés de la chaîne des puys, les pointes de Tuilière ou le Mezenc. Par temps clair, les contreforts des Alpes se distinguent aussi, et tout le jeu des convives consiste à repérer le mont Blanc, tout en dégustant la cuisine maison de Didier Dessauce, hôte des lieux, avec son épouse Sophie. Le couple bichonne ses clients à qui il propose à petits prix, aussi bien des spaghettis bolognaises (9€) que des spécialités régionales, comme la truffade ou un bon plat du jour (12€). Une table que plébiscitent aussi moniteurs, pisteurs et employés des remontées mécaniques. Et ça, c'est bon signe !

A la Bresse-Honeck

L'auberge la Chaume de Schmargult est une institution à la Bresse-Honeck. Elle se dresse au milieu de la piste de la Lande. Immanquable pour les skieurs ! Marguerite Neff, petite fille du fondateur, est aux commandes de l'établissement depuis 1989. L'hiver, l'auberge sert le couvert mais ne fait pas le gîte. En terrasse, on déguste avec appétit la choucroute maison ou ses spécialités à base de munster et de bargkass (gruyère des Vosges), tous deux fabriqués à la ferme familiale. Le lieu idéal pour suivre le ballet des skieurs qui passent des deux côtés de cette table traditionnelle, ou pour observer en toute tranquillité le Grand Artimont et les ballons des Vosges.

A Saint-Lary

Situé à l'extrême ouest de la station de Saint-Lary-Soulan, aux portes de la réserve naturelle du Néouvielle et du Parc national des Pyrénées, le refuge-hôtel de l'Oule est l'adresse la plus prisée des vacanciers désireux de casser la croûte dans une ambiance hors du temps. Rénové cet été, il transporte les skieurs loin des sentiers battus! Sa terrasse plein sud et bien abritée, surplombe le lac du barrage de l'Oule. On peut y admirer les sommets du massif du Néouvielle, dont le pic d'Anglade. On vous recommande la garbure au confit de canard et la tarte myrtilles maison, le tout à prix sympas. Des paysages superbes, une cuisine savoureuse, une ambiance conviviale, que demander de plus ?

Accessible en ski (bon niveau requis) ou par télésiège avec raquettes pour les piétons.

Aux Angles

Construite en 1970, à 150 mètres d'altitude de la gare d'arrivée de la télécabine des pèlerins, la salle hors sac des Angles en a vu passer des tribus en quête d'un point de ralliement sympa ! Spacieuse, confortable et en accès libre, elle est dotée d'une superbe terrasse, avec vue imprenable sur la chaîne des Pyrénées. Unique en montagne, cette vaste salle récemment rénovée, abrite aussi une large cheminée dans laquelle vous pouvez faire griller librement vos roustes, calçots et autre boudin catalan à l'heure du déjeuner. De quoi donner une autre saveur au pique-nique familial ! Et une idée géniale à reprendre ailleurs...

Accessible aux pétions via la télécabine des pèlerins

Actumontagne pour France Montagnes

Crédits photos :

©LaKouzna

©Chez Pépé Nicolas

©OT Les Angles

©Le Pic de Sancy

©La Coche

©OT Saint-Lary

©collection Xavier Sambuis/L'Alpe

©Chalet Haute Combe 

0 commentaires
0 votes

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et recevez nos newsletters