04.04
2012 Bons plans et conseils

La gelure n'arrive pas qu'aux alpinistes qui s'attaquent aux sommets les plus extrêmes. Elle peut aussi atteindre le randonneur en hiver ou le voyageur qui aime fréquenter les régions froides. Les conseils pour l'éviter.

PUBLICITE

Commençons par la définition :la gelure est un gel des tissus qui commence par atteindre les extrémités, pieds et mains surtout, mais aussi parfois le nez, les joues, les oreilles et mêmes les fesses ou les genoux.


Se rendre compte que l’on se gèle

La perte de sensibilité est le premier signe qui apparaît. Si l’on inspecte ses doigts, on observe qu’ils deviennent blancs, livides et froids. En les agitant, en les massant ou en les réchauffant sous les aisselles, on peut essayer de faire revenir le sang et la sensibilité. Si elle revient, c’est ce que l’on appelle une gelure de stade 1.

Quand la sensibilité ne revient pas et que les doigts restent blancs, il faut alors s’inquiéter et trouver rapidement un abri pour les réchauffer. Le meilleur moyen de les réchauffer est de plonger les extrémités gelées (mains ou pieds) dans une bassine d’eau chaude pendant une bonne heure (38°C à 40°C). Si l’on n’a pas de thermomètre, on peut évaluer la chaleur en trempant son coude comme pour le bain d’un nourrisson. Il est important aussi de boire des boissons chaudes pour réactiver la circulation sanguine et de prendre un cachet d’aspirine qui améliore la fluidité du sang dans les petits vaisseaux.

Comment évaluer la gravité des gelures?

Stade 1

Les symptômes :

• La sensibilité revient après réchauffement (massage ou bain d’eau chaude).

• La couleur rose reprend le dessus, il n’y a pas de danger et vous pouvez reprendre votre activité, mais soyez prudent.

Que faire ?

• Pas de risque d’amputation.

• Aspirine.

• Guérison en 10 jours.

• Pas de rapatriement en urgence.

Stade 2

Les symptômes :

• La perte de sensibilité persiste et les dernières phalanges des doigts ou des orteils restent bleues ou violacées mais les signes restent localisés sur les dernières phalanges. Il faut arrêter l’activité au froid, réintégrer le plus vite possible un abri et faire chauffer de l’eau. Prenez un peu d’aspirine si vous en avez. Des petites bulles, qu’il faudra soigner comme des ampoules, apparaîtront dans les deux jours.

Que faire ?

• Pas de risque d’amputation.

• Aspirine.

• Guérison en 1 mois.

• Pas de rapatriement en urgence mais arrêt de l'activité.

Stade 3

Les symptômes :

• L’insensibilité et l’aspect bleuté remontent plus haut que les phalanges distales mais ne remontent pas sur la main (ou l’avant-pied). Il faut essayer très vite de les réchauffer dans l’eau chaude et se faire évacuer en urgence vers un hôpital de proximité car le risque d’amputation est important.

Que faire ?

• Lésions remontant au-dessus des dernières phalanges.

• Risque d’amputation à prévoir.

• Aspirine.

• Pansement stérile.

• Antibiothérapie.

• Rapatriement en urgence.

Stade 4

Les symptômes :

• L’insensibilité et l’aspect bleuté remontent sur la main ou sur l’avant-pied. Il faut essayer très vite de les réchauffer dans l’eau chaude et se faire évacuer en urgence vers un hôpital de proximité car le risque d’amputation est majeur. Surtout ne laissez pas vos pieds hors des chaussures si vous devez encore marcher, car ils risquent de gonfler rapidement et vous empêcher de remettre les chaussures.

Que faire ?

• Lésions remontant sur la main ou sur le pied.

• Aspirine.

• Pansement stérile.

• Antibiothérapie.

• Rapatriement en urgence.

• Traitement en urgence sur le terrain.

Les risques d’infection?

Les surinfections peuvent survenir sur les gelures sévères quand elles arrivent lors d’un trekking ou d’une expédition car les pansements ne sont pas toujours bien propres. Dans ce cas, il est parfois nécessaire de prendre un traitement antibiotique à base de pénicilline.

Les engelures

Contrairement à ce que l’on peut croire, l’engelure n’est pas une gelure. C’est une maladie chronique qui survient en milieu froid et humide et qui se traduit par des rougeurs et des démangeaisons plus souvent au niveau des pieds que des mains. Le meilleur moyen de s’en préserver est de garder les pieds au sec et d’éviter les chaussures en plastique ou en caoutchouc.

L’onglet

L’onglet ou la « battue » n’est pas une gelure. C’est le sang qui revient brutalement dans les doigts (ou orteils) juste après un début de gelure de stade 1. Le spasme se lève et c’est très douloureux, il faut savoir attendre de longues minutes avant de pouvoir reprendre l’activité mais il n’y a pas de risque immédiat.

Prévention

• Evitez le contact direct des mains avec des objets métalliques froids.

• Utilisez du matériel de bonne qualité (gants pas trop serrés, chaussettes, chaussures, bonnet prenant les oreilles).

• Evitez les gants humides et les chaussettes mouillées. Bien faire sécher ses affaires (dans le duvet ou dans un refuge pendant la nuit).

• Pas de chaussures trop serrées, mieux vaut une bonne chaussette que deux l’une sur l’autre qui compriment les pieds et empêchent la circulation du sang de se faire correctement.

• Pensez à bien vous hydrater et gardez des boissons chaudes en réserve dans un thermos. L’apparition des gelures est souvent le signe d’un refroidissement général du corps qui débute.

• Changez de sous-vêtements à l’arrêt de l’exercice quand ils sont humides car cela provoque un choc thermique entre le noyau central du corps et la périphérie. C’est le meilleur moyen d’éviter l’onglet.

• N’attendez pas de ne plus sentir vos doigts pour réagir. Dès qu’une perte de sensibilité se précise, agitez les membres, massez-les, laissez pendre quelques minutes les jambes et desserrez les sangles qui compriment la racine des membres (sangles du sac à dos ou du baudrier).

0 commentaires
4 votes

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et recevez nos newsletters