25.01
2012 Bons plans et conseils

Le choix de la destination est capital pour réussir son séjour en montagne. Voici quelques conseils pour vous y retrouver…

0 commentaires
0 votes
PUBLICITE

Sur les 300 stations françaises, la moitié bénéficie d’une offre suffisamment complète pour satisfaire tous les profils de vacanciers. La tendance est néanmoins à la spécialisation avec en point de mire l’accueil des familles avec enfants. Famille plus, reconnu par le Ministère délégué au tourisme, recense 43 stations réparties dans l’ensemble des massifs. Toutes se sont engagées sur six critères, dont un accueil personnalisé, des animations et des tarifs adaptés à tous les âges, des activités à vivre chacun de son côté ou ensemble. Outre des infrastructures adaptées, comme le village de Ribambel à Corrençon-en-Vercors regroupant les structures d’accueil de 3 mois à 12 ans, on y trouve des espaces animés, comme le Ludo Glyss du Mont-Dore sur le thème des Gaulois avec ses huttes chauffées et son snowpark débutant. Dans les Pyrénées, le Kidpark de Saint-Lary, mêlant obstacles et personnages animaliers, fait un tabac. Dans les Alpes du sud à Orcières, un yéti hante un monde fantastique avec des grottes et des catapultes à neige. Certaines grosses stations Alpines ont également entrepris la démarche pour obtenir le label Famille Plus Montagne comme Val-d’Isère et Courchevel dont certains hôtels 5* comme la Sivolière se sont spécialisés dans l’accueil des enfants avec un service baptisé « Petit VIP ».  Les familles aux budgets limités mais qui aiment le grand ski opteront pour des stations comme Serre-Chevalier (250 km de pistes), Montchavin-les-Coches reliée à Paradiski (425 km) ou encore le Corbier dans Les Sybelles (310 km). Ainsi, amateurs de villages authentiques, de luxe ou simplement de grand ski pourront passer de vraies vacances au ski avec leurs enfants.

Entre amis : les stations qui bougent

Pour des séjours au top entre amis, optez pour des stations qui bougent, de jour comme de nuit.  La grosse tendance est au freestyle, alors choisissez les meilleurs snowparks : Tignes tout comme Les Arcs, Val Thorens, Avoriaz, La Clusaz, Les 2 Alpes, Vars dans les Alpes et Luz, Piau, St-Lary et Font-Romeu dans les Pyrénées oeuvrent depuis une dizaine d’années pour développer cette pratique. Les 2 Alpes attirent même 24% de snowboarders contre moins de 17% en moyenne partout ailleurs ! Avoriaz se distingue avec The Stash, le premier park écolo avec près de 80 modules en bois tandis que Vars présente la ligne de tremplins la plus longue d’Europe sur 4 km. A la fermeture des parks, le VTT sur neige permet aux amateurs de sensations de prolonger la journée à Châtel, Val Thorens, les Menuires ou Avoriaz... Directement importé d’Autriche, l’après-ski prend le relais aux 2 Alpes au Panobar, une boîte de jour à 2 600 m d’altitude, ouverte dès 15h. La Folie Douce sur les pistes de Val-d’Isère ou encore Le Chalet des Praz à La Clusaz sont devenus experts en « Chill-out ». Séjourner pendant un événement tels les X Games à Tignes (14-16 mars) permet de passer une semaine vraiment à part... Enfin, les festivals de musique, comme Rock The pistes Festival (24-31 mars) sur le domaine des Portes du Soleil, contenteront les mélomanes avec une programmation pop rock, soul & funk sur des scènes éphémères.

En couple : spas et bons petit plats

Il n’y a pas que le ski à la montagne, comme le prouvent les spas que l’on trouve dans les trois quarts des résidences et hôtels haut de gamme. Pour du haut de gamme, direction Courchevel, Val d’Isère ou Megève qui comptent les plus beaux établissements des Alpes. Hors hôtel, les centres thermo-ludiques sont à l’honneur comme à Saint-Gervais et son île d’eau thermale sur 1 200 m2. Côté Pyrénées, on propose au grand public de coupler soins balnéo et activités extérieures :  week-end « Petits soins et motoneige » à Aquensis près de Grand Tourmalet ; week-end ski et balnéo « Merci Chéri » à Balnéa proche de Peyragudes … en sont la parfaite illustration. Tout cela ouvre l’appétit et là encore, la montagne sait ravir les amateurs de bonnes choses. Rien que sur les stations de Savoie, Haute-Savoie et Isère, dix-huit tables totalisent 25 étoiles au guide Michelin. Toucher les étoiles pour un budget raisonnable à midi, c’est ce que propose François Moureaux à l’Azimut (1* à Courchevel), avec ses 3 plats à 28 €. A La Becca (1*, Val d’Isère), même formule pour 45 €. Certains malgré leurs deux étoiles demeurent très abordables, comme à Megève où Emmanuel Renaut du Flocons de Sel sert un déjeuner à 39 € avec entrée, plat et dessert.

Paul Sman

 

0 commentaires
0 votes

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et recevez nos newsletters