27.12
2020 Activités

Plus que jamais, le grand air de la montagne nous tend les bras et nous appelle à une retraite spirituelle, loin des foules. Paysages somptueux, grands espaces, reconnexion à la nature, tous les arguments sont là pour se mettre à la raquette et profiter d’un bon bol d’air frais.

Pour être sûr de ne pas vous tromper, on vous donne quelques balades qui vous mèneront au bout du monde de votre station.

PUBLICITE

Ambiance « Grand Nord »

Le Lioran : Prat de Bouc (Auvergne)

Pour une immersion pleine nature, rendez-vous au col de Prat de Bouc au-dessus de la station du Lioran. Ici, tout invite à la contemplation, raquettes aux pieds. En face de vous s’élève le haut plateau volcanique de la Planèze de Saint-Flour. Ambiance trappeur garantie !

© Hervé Vidal

Grand Tourmalet : Payolle (Pyrénées)

Dans les Hautes-Pyrénées, direction l’espace nordique de Payolle, aussi très justement appelé « Petit Canada » pour s’accorder une pause zen en pleine nature… Pour les amoureux des grands espaces, vous êtes au bon endroit : 15 km de sentiers autour du lac entouré d’une magnifique forêt.

© OTTPM

Les Gets : le Mont Caly (Haute-Savoie)

Face au mont Blanc, c’est une vue imprenable que l’on vient chercher en raquettes dans ce petit havre de paix, loin des remontées mécaniques. La seule manière d’accéder à ce point de vue, c’est en utilisant des raquettes (ou skis de fond), dans des espaces vierges de toute trace et où l’on ne fait plus qu’un avec la nature.

Saint-Gervais Mont-Blanc : au P’tit Riquet (Haute-Savoie)

Pour une sortie raquettes, version insolite et nocturne, c’est en Haute-Savoie que ça se passe. Au clair de lune, on monte en direction du refuge  du P’tit Riquet sur le domaine de Saint-Gervais pour déguster un farcement maison. Une expérience qui plaira forcément aux adeptes des souvenirs insolites !

© Boris Molinier

Les panoramas à couper le souffle

Montgenèvre : Bois de Sestrières (Hautes-Alpes)

Dans les Hautes-Alpes, sur une pente douce, raquettes aux pieds, c’est dans une belle forêt de mélèzes que vos pas vous porteront. Le chemin, large et damé, vous mène jusqu’à un belvédère pour embrasser une vue exceptionnelle sur le Briançonnais.

Alpe d’Huez : la ronde des lacs (Isère)

Pour accéder au panorama incroyable sur l’Oisans et Belledonne qu’offre la balade, deux possibilités s’offrent à vous : partir depuis la station de l’Alpe d’Huez pour une balade d’une journée ou emprunter les remontées mécaniques jusqu’à 2100 pour une rando raquettes d’environ 2h15 pour découvrir le lac Besson, le miroir des Grandes Rousses, le lac Noir et pour les plus aventureux le lac Carrelet.

© Baptiste Diet

Montclar : le lac de Saint Léger (Alpes du Sud)

Pour découvrir de somptueux paysages sans partir dans une virée trop sportive, la boucle en raquettes au lac de Saint Léger est faite pour vous ! 4,5km à parcourir sur la neige pour un dénivelé de 100m positif, avec en prime une vue sublime sur les environs, au grand air !

Isola 2000 : le col de la Lombarde (Alpes du Sud)

Depuis la station, partez à l’assaut du col de la Lombarde sur une route damnée, à la frontière entre l’Italie et la France. Le panorama qui vous attend est à couper le souffle sur les versants français et italiens, le tout après une bonne heure d’effort depuis le centre de la station.

Pour débuter en famille

Chamrousse : le plateau de l’Arselle (Isère)

Envie de tester la raquette ? Cette balade sur le plateau de l’Arselle est faite pour vous. Au départ du domaine nordique, c’est dans la forêt que l’on évolue, aux côtés des skieurs de fond. Puis, une fois sur la crête, on peut admirer la vallée et les montagnes environnantes. Une courte balade immersive en pleine nature qui pourra convenir à tous.

© Bureau des guides Chamrousse

Gérardmer : une multitude de possibilités (Vosges)

Du côté de Gérardmer dans les Vosges, plusieurs itinéraires sont proposés, pour tous les niveaux. Ceux qui souhaitent effectuer la petite balade du dimanche trouveront leur bonheur sur la trace des Cerceys.

La Bresse : le lac des Corbeaux (Vosges)

Pour les plus réfractaires aux longues balades, on a trouvé la solution ! Dans les Vosges, raquettes aux pieds, c’est pour découvrir le lac des corbeaux que l’on s’engage, avec à peine 1 km de marche. Et là, on découvre un lac entouré d’une belle forêt dans un ancien cirque glaciaire.

Le Mont Dore : le salon du Capucin (Auvergne)

Spécial Famille Plus ! Plusieurs itinéraires peuvent être empruntés depuis la base de ski de fond du Capucin dans la station auvergnate. Pour initier les petits bouts à la pratique de la raquette, un itinéraire a été spécialement conçu. Une fois paré à la Davy Crockett, on parcourt les 800m du sentier Tibou pour répondre à des énigmes à l’aide des panneaux qui jalonnent la balade.

Les Karellis : le lac de Pramol (Savoie)

En Maurienne, immersion complète dans la nature pour une boucle de 4.5km à travers la forêt de mélèzes. Le but ? Rejoindre le lac de Pramol, où se reflète l’imposante Croix des Têtes, plus haute falaise calcaire de France. La balade n’est pas longue et permet de profiter d’un instant de quiétude, en pleine montagne.

Avis aux sportifs

Les Orres : le lac de Sainte Marguerite (Hautes-Alpes)

Pour les sportifs, direction le lac de Sainte Marguerite dans les Hautes-Alpes depuis la station des Orres. Cette boucle à faire en raquettes fait 10km aller/retour pour un dénivelé de 500m. Sur l’itinéraire, on passe devant la jolie petite cabane de l’Eyssalette.

© Agence Kros / Rémi Fabregue

Le Corbier : le Col d’Arves (Savoie)

En Savoie, c’est l’heure d’aller admirer un splendide panorama sur les célèbres Aiguilles d’Arves. Pour cela, on chausse son équipement et on se met en route direction le Col d’Arves pour une boucle de 8km, un peu sportive. Après presque 200m de dénivelé, le panorama efface tous les efforts.

© Corbier Tourisme

Puy-Saint-Vincent : la Tête d'Oréac (Hautes-Alpes)

Pour les amateurs de chouettes panoramas, ici, vous serez servi ! Cette balade de plus de 500m de dénivelé vous amènera à l'un des plus beaux belvédères pour contempler le massif des Ecrins. 

Recommandations : la majorité des sentiers sont tracés et balisés. Cependant, il est toujours recommandé de pratiquer l’activité en compagnie d’un accompagnateur en moyenne montagne et de se renseigner sur les conditions d’accès.

0 commentaires
6 votes

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et recevez nos newsletters