21.03
2012 Activités

Contrairement aux marmottes, les grimpeurs n’ont pas besoin d’hiberner entre décembre et avril. L’escalade se pratique également l’hiver en station, sous de multiples formes. Tour d’horizon.

PUBLICITE

Les murs artificiels

On en trouve dans la majorité des grandes stations dotées de salles multisports. Ces murs n’ont souvent rien à envier à ceux qu’on trouve dans les grandes villes, tant en nombre qu’en variété des voies. Par exemple, la salle Tignespace à Tignes (Savoie) propose une vingtaine de voies. A Gavarnie (Hautes-Pyrénées), la salle d’escalade propose plus de 350 m² de surface grimpable, avec 15 lignes d’escalade pour 45 voies adaptées à tous les niveaux. Aux Deux-Alpes (Isère), ce sont pas moins de 40 voies allant du 4 au 8c (la cotation maximum en escalade étant le 9b+)  qui vous attendent, sans oublier un pan d’entraînement en dévers. Offre similaire dans l’autre grande station iséroise, l’Alpe d’Huez, avec 23 lignes allant du 3 au 7a, sur un mur de 11 mètres de haut. Là aussi, vous trouverez un pan d’entraînement inclinable. Il ne s’agit là que de quelques exemples parmi d’autres. Sachez que l’accès à ces murs artificiels est souvent inclus dans le forfait de ski séjour.

Les pans inclinables

La plupart du temps, ces pans inclinables affichent une hauteur réduite – environ trois mètres – avec de gros tapis gonflables disposés au sol. Ainsi, vous n’avez même pas besoin d’enfiler un baudrier pour grimper ! Ces structures, qui permettent une escalade qui s’apparente à celle sur les blocs pendant l’été,  sont donc idéales pour se familiariser avec la grimpe… ou essayer de nouveaux mouvements. Les enfants, qui peuvent en outre se laisser tomber en toute sécurité, adorent !

L’escalade sur glace

Souvent considérée comme une discipline réservée à une élite, cette pratique est accessible au plus grand nombre… à condition de choisir des voies adaptées. C’est le cas à Champagny-en-Vanoise (Savoie), qui dispose d’une tour de glace artificielle de 24 mètres de hauteur, nichée dans le splendide vallon de Champagny-le-Haut, à 5 km de la station. De nombreuses voies de tout niveau sont proposées, allant de rampes à 80 degrés d’inclinaison, idéales pour l’initiation, jusqu’aux dévers à 45 degrés pour les grimpeurs experts. Il existe aussi des voies mixtes permettant de combiner l’escalade sur glace traditionnelle et le dry tooling (escalades avec les piolets sur des prises en résine). La Tour est accessible aux grimpeurs autonomes (7,50 euros) ou aux débutants qui peuvent s’inscrire à des séances d’initiation avec des guides de haute montagne. Plus d’infos au 04 79 55 06 55

La station de Lans-en-Vercors (Isère) dispose elle, à moins de dix minutes du centre village, d’un site totalement naturel, sur un rocher de trente mètres de haut, équipé de 6 lignes de vie et offrant jusqu’à dix voies de glace de difficulté variable. A noter que le site est éclairé deux fois par semaine pour un accès nocturne pendant les vacances de février. Des séances d’initiation sont là aussi proposées par un guide de haute montagne. Plus d’infos : 0 811 46 00 38

0 commentaires
1 vote

Réservez vos vacances

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et recevez nos newsletters