11.05
2015 Style

En cabane, dans les arbres ou dans un refuge,  les hebergements insolites taquinent votre esprit d’aventure et permettent un retour aux sources nécéssaire… 

PUBLICITE

Dormir dans les arbres

Il suffit juste de ne pas avoir le vertige et d’apprécier le chant des oiseaux au réveil pour une nuit aux frontières de la canopée. A Gérardmer, les cabanes sont dans les arbres avec les Nids des Vosges ou encore au Lioran à la Hutte perchée. Après un séjour en hauteur, les familles se retrouvent apaisées et détendues grâce à l’air de la nature, porteuse d’énergies positives. La clairière aux cabanes à la Bresse Hohneck, opte pour le concept des "Cabanes Insolites Indoor", 3 cabanes privatives intégrées dans une grande, « l’escargot géant ». Chacune possède sa propre histoire, sa propre décoration et sa propre entrée, mais les hôtes peuvent aussi choisir de partager des moments avec d’autres vacanciers dans la salle commune au centre de l’escargot. Un concept original et inédit en France.

Les refuges : un classique toujours au top

Les refuges ne sont pas réservés aux seuls alpinistes mais aussi accessibles aux randonneurs en quête d’une expérience à part. A Val Thorens, à 2000 m d’altitude, le refuge du lac Lou attend les visiteurs tel un petit bijou en bord de lac. Grand classique du pays du Mont Blanc, le refuge du Miage réservet aux visiteurs la spécialité de la maison, la tarte aux myrtilles…après l’effort, le réconfort. Idéal par son accès facile, le refuge de Gramusset au Grand Bornand donne une impression de haute montagne. En famille ou entre amis, il promet une soirée conviviale autour d’un barbecue. Aux Menuires, le refuge de Plan Lombardie, ancienne fruitière entièrement rénovée , fonctionne grâce aux énergies vertes, c’est un havre de ressourcement.

Ambiance trappeur  

A Saint Sorlin d’Arves, au Camping du Col de la Croix de fer, c’est la véritable tente de trappeur, avec le confort en plus, qui héberge toute la famille et surtout amuse les enfants. Au Camping du Chenantier à Val Cenis, lové au bord du lac, les trappeurs se retrouveront autour d’une ambiance digne des films d’aventure. Les cabanes à fustes de rondins de bois invitent à remonter le temps, anciennes lampes à pétrole et bougies en guise d’éclairage, cuisine de terroir au feu de bois… Un véritable retour aux sources.

Voyage au bout de la nuit

Pour s’évader et rêver encore plus loin, il est possible de changer de pays rien que pour la nuit, direction la Mongolie pour dormir à la yourte de Morgane aux 2 Alpes, les tipis pour une soirée amérindienne dans le camp d’Anpta’Niya de Montgenèvre , les tentes canadiennes d’Huttopia à Font Romeu et enfin le nord dans les kotas finlandais du camping le Cians à Beuil les Launes.

1 commentaire
2 votes

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et recevez nos newsletters