21.07
2020 Activités

Et le grand gagnant de l’été est…. Le vélo ! En effet, que ce soit sur route, du VTT, ou à assistance électrique, la tendance est aux 2 roues. Et ça tombe plutôt bien ! En station, l’offre pour les amateurs et débutants (et confirmés) en vélo de montagne  s’étoffe d’années en années pour atteindre des sommets en 2020. On vous dit tout pour devenir, petit à petit, le maillot à pois du peloton.

PUBLICITE

Le VTTAE : une alternative vélo pour une montagne accessible 

Pour les plus réfractaires du vélo en montagne, ou simplement les amateurs de vélo mais sur du plat, pas de panique, il existe des solutions ! Avec le VTTAE (Vélo Tout Terrain à Assistance Electrique), le vélo devient un pur plaisir pour les moins sportifs, même à la montagne. Comment ça se présente ? Rien de plus classique qu’un vélo normal, plus lourd du à l’équipement avec une batterie qui donnera une impulsion dès le premier coup de pédale. Répandu dans la majorité des stations, il permet d’accéder à des itinéraires en montagne en toute tranquillité après une rapide prise en main. En effet, différents modes sur le vélo permettent de pratiquer un effort léger (mais existant !) pour aller plus loin et plus haut sans être un expert du vélo de montagne. C’est l’alternative idéale pour les familles ou les personnes qui souhaitent découvrir les joies du vélo, face à la montagne. Des itinéraires dédiés au VTTAE voient le jour en station cet été, notamment à SuperDévoluy (Hautes-Alpes) et aux 7 Laux (Isère).

Les conseils d’un moniteur MCF pour débuter en VTTAE

« Pour économiser la batterie, pas question de vous mettre en permanence en mode turbo. Lorsque c’est possible mieux vaut réduire un peu le niveau d’assistance. Parce que plus celui-ci est élevé, plus il y a un risque d’avoir des à-coups. Essayez plutôt d’alterner entre les modes randos et sport – les deuxième et troisième niveaux d’assistance, sur quatre au total – et réservez vraiment le mode turbo aux montées très raides. Dosez bien l’assistance, de façon aussi à éviter l’effet patinage. La présence du moteur ne dispense pas de varier les braquets. Il ne faut pédaler ni trop vite, ni trop doucement. C’est pourquoi il faut bien utiliser les changements de vitesse, de manière à toujours pédaler au même rythme, et ce, quelle que soit la pente. C’est aussi comme cela qu’on optimise l’assistance du moteur. Au pire, il vaut mieux mouliner un peu trop plutôt que de monter en force. »

Des itinéraires adaptés pour débuter le vélo en toute sécurité

Certaines stations de montagne ont misé sur des itinéraires spécifiques dédiés aux débutants, afin de facilité la découverte du vélo en montagne. Par exemple, à Peyragudes dans les Pyrénées, ce ne sont pas moins de 30 km de piste qui ont été mis en service spécialement pour les débutants. L’offre est également complétée par un mini parcours baby pour que même vos petits bouts puissent s’amuser. Du côté de Praz sur Arly, toute une zone est aménagée dans les sous-bois pour découvrir les joies du VTT et s’initier sur des modules en bois pour se faire la main.

On vous donne quelques idées d’itinéraires pour rouler sans forcer. 

Afin de débuter en toute sécurité et avec les conseils d’un pro, vous pouvez vous tourner vers un moniteur cycliste français (MCF). Avec ses 75 écoles en station, ils proposent des formules adaptées à tous : de l’accompagnement initiation à la demi-journée jusqu’à l’itinérance sur plusieurs jours… C’est la formule idéale pour se lancer dans l’activité ! Pour plus de renseignements, rendez-vous sur la page des Moniteurs Cyclistes Français

Sans oublier le côté ludique !

Tout comme la randonnée, le vélo commence à voir émerger des itinéraires ludiques pour pédaler avec un autre but que la performance. A Peyragudes, des parcours vélo patrimoine, sur diverses thématiques telles que l’architecture romane et la découverte des produits locaux, ont été mis en place. L’occasion de se mettre au cyclotourisme pour allier l’effort à la découverte du coin. Pour ceux qui rêve de découvrir du pays, c’est l’occasion de mettre le pied à la pédale pour de l’itinérance, accessible même aux plus novices grâce à l’assistance électrique. Par exemple, la Route des Grandes Alpes, qui relie Thonon en Haute-Savoie à Nice en bord de Méditerranée sur 730km, a été traversé par les bloggeurs Clo et Clem en 2018 et ça leur a plu !

 

0 commentaires
1 vote

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et recevez nos newsletters