29.03
2021 Bons plans et conseils

L’heure est maintenant à la préparation des vacances d’été. C’est décidé, pour tourner la page d’une année particulière, direction la montagne avec, à la clé, de nombreux défis à relever. Ici, on ne cherche pas à performer, simplement, à relever un défi qui trotte dans la tête depuis un moment, une envie de cime ou simplement, de changer d’habitude, le temps d’un séjour à la montagne.

PUBLICITE

1/ Je découvre l’alpinisme

Souvent, quand on pense montagne, on pense sommets. Outre le mont Blanc, qui s’impose comme le défi ultime, il existe une multitude d’autres sommets, ou courses, comme on dit en alpinisme pour vivre des émotions fortes et relever un défi haut en couleur. Accompagné d’un guide de haute-montagne, c’est équipé d’un baudrier, casque, cordes et mousquetons que vos rêves de montagne prennent vie. Du côté des Houches, la vallée du mont Blanc offre un nombre incroyable de possibilités pour assouvir vos envies de conquête tout comme dans le Pays des Ecrins, à Ailefroide.

©P. Arpin / SNGM

2/ Je grimpe mon premier col à vélo

Impossible de passer à côté de la pratique du vélo, cet été en montagne. Avec le Tour de France comme référence, on s’imagine déjà avec le maillot à pois à l’arrivée du Col de la Loze à Méribel. C’est l’occasion de sortir son 2 roues cet été pendant son séjour pour faire sa propre performance sur un col mythique ! Grand Tourmalet dans les Pyrénées, Galibier, et Iseran en Savoie, on fonce louer un vélo  à assistance électrique et on se met dans la peau d’un champion pour réaliser une ascension exceptionnelle. En plus, selon les destinations, des jours sont dédiés spécifiquement aux vélos avec une fermeture exceptionnelle des routes à l’image du Col de la Croix de Fer à Saint Sorlin d’Arves et du Col d’Allos dans les Alpes de Haute-Provence.

3/ Je fais le grand saut

En altitude, l’endroit est idéal pour faire face au vide et prendre une bonne dose d’adrénaline. Et pour ce  faire, il existe toute une panoplie d’activités pour se défier face au vide. Pour les contemplatifs, on opte pour le saut en parapente pour survoler le massif des Vosges ou vers un stage de pilotage dans la nouvelle école Existenciel à Saint Lary dans les Pyrénées. Amateur de vitesse ? Direction l’une des nouvelles tyroliennes de l’été. Ainsi la Speedline aux Orres dans les Hautes-Alpes permet de s’élancer à 140 km/h à 105 m du sol, face à la montagne. Enfin, pour le côté ludique et familiale, le pont népalais et passerelles de la via ferrata de d’Avoriaz seront l’occasion de profiter d’un point de vue plongeant sur la station. Envie d’originalité ? On fonce à Tignes en Savoie pour tester l’une des 7 nouvelles rampes de hot jumping. Avec une combinaison et un casque, on se lance sur une sorte de toboggan pour sauter à plus de 6 m au-dessus du lac de Tignes. Impressionnant, tout comme dans le Lioran avec le Quick Jump, un saut de 10 m dans le vide.

4/ Je m’initie à la vie en alpage

Il s’agit de la base de la vie en montagne ! Alors, c’est décidé, on découvre la vie en altitude au plus proche des producteurs en alpage. Par exemple à Morzine en Haute-Savoie où l’on randonne jusqu’à l’auberge de Freterolles. Sur place, on s’enrichit d’une visite dans le laboratoire et d’une bonne dégustation des produits faits sur place.

5/ J’apprends à reconnaître les plantes de montagne

On aime les observer, les cueillir, les prendre en photos… Mais généralement, on se pose souvent la question : c’est quoi cette fleur ? On se fait le pari de pouvoir bluffer nos collègues au retour de vacances à la montagne ou même pour jouer les super-héros de la nature auprès des enfants en énumérant les noms des fleurs. Dans le Dévoluy, des balades herboristes sont proposées pour appréhender les différentes fleurs et leurs vertus.

6/ Je fais une digital detox face à la montagne

Cet été, on coupe tout du train-train quotidien. L’objectif ? Se reconnecter à la nature, à nos envies, aux paysages somptueux qu’offre la montagne. Pour ce faire, plusieurs options se présentent à vous. Du côté de Pralognan la Vanoise en Savoie, c’est une randonnée immersive au cœur des glaciers de la Vanoise avec Caroline et Véronique pendant 4 jours, avec nuit en refuge, qui permet de reconnecter à sa nature profonde et profiter de la magnificence des paysages de montagne. Au Grand Tourmalet dans les Pyrénées, direction Ô Chiroulet dans la vallée pastorale de Lesponne pour une pause bien-être dans le gîte ou les chambres d’hôtes pour entrer dans une bulle de bien-être face à la montagne.

7/ Je choisis un séjour « vert » à la montagne      

Gros défi de l’année, au-delà de l’été, cette année, je vois la vie en vert à la montagne. Au lieu de choisir mon hébergement, la restauration et mes activités au hasard des clics, je fais la démarche de me renseigner sur le côté éco responsable de l’hébergement (voir notre article). Côté table, je m’oriente plutôt vers de la restauration qui privilégie les circuits courts et produits de saison. De nouveaux labels font leur apparition à l’image d’ « Ecotable » qui prend en compte la culture du zéro déchet dans ses critères. Aux 2 Alpes en Isère, le restaurant bistronomique Le Diable au Cœur a récemment obtenu ce label. Niveau trajet, je mise sur un trajet en train pour me rapprocher de mon lieu de séjour et je termine mon acheminement via une navette de la station qui me permet de rejoindre aisément mon hébergement.

8/ Je dors en pleine nature

L’aventure, la vraie, ça vous tente ? La montagne offre un cadre et une multitude de possibilités pour se dépayser en très peu de temps. Et si on tentait l’immersion sauvage, c’est-à-dire, tenter l’expérience de dormir hors des sentiers battus ? Plusieurs options s’offrent à vous. Vous êtes plutôt cosy avec l’envie de confort, de convivialité ? Vous pouvez réserver une nuitée dans un refuge comme au nouveau refuge des Prés aux Contamines Montjoie en Haute-Savoie où un super accueil vous sera réservé avec un lit douillet dans des dortoirs de 4 lits. Le plus ? Accessible pour tout niveau, il est idéal pour faire sa première nuit en montagne. Pour partir un peu plus loin à l’aventure, vous pouvez opter pour une tente et une nuitée en mode bivouac, accompagné par Emilie, accompagnatrice en montagne aux Gets ou avec 2 professionnels de la montagne lors de votre séjour à Vars dans les Hautes-Alpes. Après une randonnée de 1 à 5h de marche, c’est l’heure du repas, sous le ciel qui se remplit d’étoiles. Votre âme de scout ne demande qu’à se révéler.

9/ Je tente l’itinérance à pied ou à vélo

Et pourquoi ne pas changer complétement ses habitudes cet été, pour voir et vivre la montagne autrement ? L’itinérance permet de renouer avec la découverte, la vie nomade avec le minimum d’affaires dans le sac à dos. En autre, la Grande Traversée du Jura qui s’effectue à pied, VTT ou même à dos de cheval ou la traversée du massif de Belledonne sur le GR738 entre Isère et Savoie.

Informations utiles

Crédit bannière : @Clo & Clem
0 commentaires
0 votes

Informations utiles

Crédit bannière : @Clo & Clem

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et recevez nos newsletters