17.01
2020 Nature et découverte

Au coeur de chaque massif français se cachent de véritables merveilles naturelles. Sommets connus de tous ou curiosités confidentielles, petit tour d'horizons de splendeurs de la montagne française.

PUBLICITE

Cirque de Gavarnie et la Brèche de Roland

Situé dans les Hautes-Pyrénées, ce cirque naturel impose toute sa splendeur. Avec ses 16 sommets à plus de 3000m d’altitude, mais également la cascade la plus haute d’Europe (423m !!), cette montagne est un véritable trésor calcaire classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Son pourtour possède une brèche de 40m appelé Brèche de Roland.

« Pour la légende issue de la Chanson de Geste du XIe siècle, la Brèche fut ouverte par Roland, le neveu de Charlemagne, alors qu’il tentait de casser Durandal, son épée, pour qu’elle ne soit pas volée par les assaillants sarrasins qui venait de le blesser mortellement. »

Source

Puy de Sancy

Juché sur ses 1886m, le plus haut sommet du massif Central nargue de quelques mètres son homologue connu : le Puy de Dôme. Son relief diffère des autres montagnes de par ses origines volcaniques. Depuis le sommet, le panorama sur l’ensemble des massifs volcaniques du massif Central est sublime !

Le mont Aiguille

Avec sa forme caractéristique reconnaissable depuis de nombreux massifs, le mont Aiguille trône à 2085m en Isère entre le Trièves et le Vercors. Son ascension en 1492 par Antoine de Ville est considérée comme le début de l’alpinisme en France. Depuis, c’est devenu un incontournable de l’alpinisme, avec 30 voies pour tous les niveaux.

« Au Moyen Âge, le mont Aiguille, baptisé en latin Supereminet Invius qui signifie  » il se dresse, inaccessible », est perçu comme un énorme rocher d’une hauteur prodigieuse. Les dessinateurs de l’époque le représentent sous la forme d’un champignon ou d’une pyramide renversée. »

Source

La Pierra Menta

Célèbre pour sa course d’alpinisme du même nom au-dessus d’Arêches Beaufort et la randonnée, ce fameux rocher est un emblème du massif du Beaufortain, même s’il n’en est que le second sommet à 2714m. L’origine de son nom ? C’est un dérivé du francoprovençal Perrâ mentâ, pierre montée.

« D'après la légende, le géant Gargantua a expédié d'un coup de pied un bout du massif des Aravis qui est venu se planter en plein Beaufortain ouvrant ainsi la porte des Aravis. »

Source

Le mont Blanc

Véritable symbole de la montagne française, le mont Blanc n’est plus à présenter. Depuis sa première ascension en 1786, il est l’objet de tous les fantasmes dans la conquête des sommets. Du haut de ses 4808m, il trône en parfait toit de l’Europe.

« Au XVIIIe siècle, le mont Blanc était communément appelé la « montagne maudite » — un des sommets du massif, le mont Maudit, conserve d’ailleurs cette dénomination. Selon la légende, le massif était beaucoup plus verdoyant qu’aujourd’hui et l’on pouvait y faire paître les bêtes. A l’époque romaine, il arrivait alors que des troupeaux puissent emprunter le col des Géants —, mais les démons des glaces finirent par envahir les alpages, repoussant alors le territoire des animaux jusqu’au fond de la vallée. Au début du XVIIIe siècle, lors du petit âge glaciaire, des processions étaient faites car la mer de Glace s’approchait dangereusement de Chamouny. »

Source

Les Aiguilles D’Arves

Composé de ses fameuses 3 aiguilles, dont sa plus connue, la Septentrionale est plus communément appelée Tête de Chat, du à sa forme évocatrice. Culminant à 3514m au sud de la Maurienne, elles sont visibles et reconnaissables depuis plusieurs massifs. 

« Il y a fort longtemps, Dieu en venant dans cette belle région de l'Arvan a trouvé l'endroit si magnifique qu'il a voulu créer quelque chose de gigantesque ; c'est ainsi que les Aiguilles d'Arves sont sorties de terre et depuis dominent la région de leur forme imposante. Quelques siècles plus tard, Satan est lui aussi venu dans cette vallée, l'a trouvée magnifique, voit les Aiguilles d'Arves et décide de créer quelque chose de plus gigantesque encore. Mais Satan ne pouvait évidemment pas égaler Dieu; c'est ainsi qu'il a créé les Aiguilles de la Saussaz dont les trois sommets sont la réplique de ceux des Aiguilles d'Arves, mais en moins majestueux. »

Source

Le Pic du Midi

Une autre merveille des Pyrénées, perchée à 2876m d’altitude avec une vue à couper le souffle sur les montagnes voisines. Un spectacle encore plus poétique à l’occasion des couchers de soleil ! Il est connu notamment pour son observatoire astronomique.

« D'après la mythologie grecque, la chaîne pyrénéenne n'est autre que le témoignage de l'amour d'Hercule pour Pyrène, fille du roi Bebryce. À la mort de la jeune femme, dévorée dans la forêt par des bêtes sauvages, Hercule voulait ériger un tombeau à la hauteur de ses sentiments. Les Pyrénées sont ainsi nées et la légende de Pyrène continue aujourd'hui à être entretenue par les populations locales de part et d'autre des Pyrénées. »

Source

Informations utiles

Crédits photo : @oks_mit // @OTSancy // @gui00878 // @Clément Buttin // @NicoElNino // @Valentine BM // @N Strippe

0 commentaires
4 votes

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et recevez nos newsletters