25.01
2012 Activités

Votre conception d’une journée au ski n’est pas de descendre les mêmes pistes toute la journée ? Vous envisagez plutôt vos sessions de glisse comme un moyen de vous balader au milieu de grands espaces, de passer au cours de la même journée d’une ambiance très haute-montagne à l’atmosphère plus intimiste d’une forêt de sapins ? Les domaines skiables reliés que nous vous présentons ici devraient largement combler vos attentes…

PUBLICITE

Les 3 Vallées (Savoie)

Les 3 Vallées, c’est LE domaine skiable relié par excellence. Il est composé des stations de  Courchevel, Méribel, Val Thorens, Les Ménuires, Saint-Martin-de-Belleville et la Tania, ainsi que des villages d’Orelle et de Brides-les-Bains, reliés par télécabine respectivement à Val Thorens et Méribel. Avec 600 kilomètres de pistes entre 1100 et 3230 mètres d’altitude et un parc de remontées mécaniques ultra-performant qui permet de passer d’une station à l’autre en à peine un quart d’heure, il séduira les amateurs de grands espaces. Le bon plan ? La journée à 38,50 euros (au lieu de 48,50 euros) le samedi, en achetant ou en rechargeant votre forfait sur http://www.les3vallees.com/

Paradiski (Savoie)

C’est le plus récent des grands domaines reliés, ouvert en décembre 2003 lors de l’inauguration du Vanoise Express. Ce téléphérique de 200 places assure la liaison entre les domaines des Arcs / Peisey-Vallandry et de la Plagne (et de ses stations « satellites », Montchavin-les-Coches et Champagny-en-Vanoise). Paradiski offre 425 kilomètres de pistes étagées entre 1200 et 3250 mètres d’altitude, face au Mont-Blanc. Avec deux glaciers équipés , 70 % du domaine situé au-dessus de 2000 mètres d’altitude et une exposition optimale des pistes, la qualité de neige est tout le temps au rendez-vous, de début décembre à fin avril.

L’Espace Tignes / Val d'Isère (Savoie)

Réunissant les stations de Tignes et de Val d’Isère, l’Espace Killy propose 300 kilomètres de pistes balisées sur 1900 mètres de dénivelé (1550 m  - 3450 m). Mais au-delà de ces chiffres, le domaine est surtout réputé pour le grand ski qu’il offre, et ce à tous les styles de skieurs. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si les plus grandes compétitions mondiales font (ou ont fait) étape ici : coupe du monde, Jeux olympiques et championnats du monde de ski alpin à Val d’Isère, organisés en partie sur la mythique Face de Bellevarde, championnat du monde de ski freeride ou Winter X-Games Europe à Tignes.

Grand Tourmalet (Hautes-Pyrénées)

Le domaine du Grand Tourmalet relie Barèges à la Mongie, de part et d’autres du Col du Tourmalet. Située au pied des pistes, la Mongie propose une ambiance très « montagne », , alors que Barèges est un village authentique, à 4 km des pistes, que vous rejoignez gratuitement en navette. Le domaine propose 100 km de pistes balisées entre 1400 et 2500 mètres d’altitude. Ouverte aux skieurs depuis l’hiver 2006-07, la descente depuis le Pic du Midi de Bigorre (2886 mètres d’altitude) est un must du ski freeride, dans une ambiance de haute montagne.

Les Portes du Soleil (Haute-Savoie)

283 pistes, soit 650 km, à cheval sur douze stations entre la France (Abondance, Avoriaz, Châtel, la Chapelle d’Abondance, les Gets, Montriond, Morzine-Avoriaz, Saint-Jean-d’Aulps) et la Suisse (Les Crosets, Champéry, Champoussin et Morgins), c’est la carte d’identité XXL des Portes du Soleil. Ce gigantisme n’empêche pas les remontées de se faire discrètes dans une nature boisée, où les pistes slaloment au cœur des alpages et des forêts, longeant ici et là des chalets plusieurs fois centenaires. Cerise sur le gâteau, un enneigement exceptionnel, avec une hauteur de neige cumulée de près de 7,50 mètres chaque hiver.

L’Alpe d’Huez Grand Domaine (Isère)

L’Alpe d’Huez, Oz-en-Oisans, Vaujany, Auris-en-Oisans, Villard-Reculas et Huez forment l’Alpe d’Huez Grand Domaine. Les skieurs ont ici un terrain de jeu de 250 kilomètres de pistes balisées, dont la mythique noire de Sarenne, longue de 16 km pour 1820 mètres de dénivelé, entre le Pic Blanc (sommet de la station, à 3330 m d’altitude), et les gorges de Sarenne (1510 m). Le domaine offre trois autres descentes qui approchent ou dépassent les 2000 mètres de dénivelé négatif d’une seule traite, sans reprendre la moindre remontée mécanique depuis le Pic Blanc.

Monts-Jura (Jura)

Monts-Jura, situé dans le sud du massif jurassien, réunit trois sites de ski alpin – Lelex-Crozet, à 15 minutes de Genève, Mijoux-la-Faucille, à 10 minutes de Gex et Menthières, à 15 minutes de Bellegarde – qui cumulent 60 km de pistes sur 800 mètres de dénivelé, avec une vue à couper le souffle sur le lac Léman. Monts-Jura offre aussi deux domaines de ski de fond (Menthières et La Vattay-Valserine, à 5 minutes du col de la Faucille) qui s’étendent sur 120 kilomètres de pistes reliées et damées en double trace (skating et alternatif).

L’Espace Lumière (Alpes-de-Haute-Provence)

Reliant les stations de Pra-Loup et de la Foux d’Allos, l’Espace Lumière dispose de 81 pistes (13 vertes, 31 bleues, 32 rouges et 5 noires) totalisant 180 km, sur 1100 mètres de dénivelé (2600 à 1500 mètres). 43 remontées mécaniques desservent ce domaine qui fleure bon le sud, puisque vous skiez ici au milieu des mélèzes, et jouissez d’un ensoleillement optimal. A noter qu’Emile Allais (légende du ski français, premier moniteur ESF et précurseur dans l’aménagement des stations), ainsi qu’Honoré Bonnet, ancien entraîneur de l’équipe de France de ski alpin à l’époque des Killy et autres Goitschel, ont largement participé à la création de la station de Pra-Loup.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et recevez nos newsletters