14.11
2018 Activités

Pistes balisées en stations, initiations encadrées selon vos envies, matériel adapté à votre pratique, le ski de randonnée s’avère être une belle option pour découvrir une autre facette du ski, ou pour assouvir des envies de liberté associées aux grands espaces. 

PUBLICITE

Descentes époustouflantes, accès à des espaces vierges et sauvages, poudreuse jusqu’aux genoux... Cette pratique qui fait rêver, fantasmer même, ne s’aborde pas sans précautions. Aujourd’hui en plein essor, le ski de randonnée se pratique autant hors-pistes que sur des pistes dédiées avec un nouveau développement récent et des adeptes qui apprécient surtout son côté fitness et cardio. Voici 5 conseils pour débuter le ski de randonnée, en douceur, et en toute sécurité.

1- Débutez sur des pistes balisées 

En 2014, 3 stations de ski françaises proposaient des itinéraires de ski de randonnée. Aujourd’hui, ce sont plus de 47 stations qui favorisent l'accès à cette discipline, et ce avec un risque limité. Sécurité, facilité et proximité sont les maîtres-mots de ces pistes balisées. Il n'y a plus qu'à choisir votre destination préférée

Dans les Alpes du Nord, la station d'Arêches-Beaufort dispose de 3 « Traces » sur 5 km de long et 610m de dénivelé positif pour vous permettre de découvrir la pratique en douceur. Ces itinéraires sont situés non loin des pistes. Vous pouvez ainsi redescendre facilement et de gérer votre effort.

La station de La Plagne vous offre la possibilité de découvrir la discipline sur près de 7 itinéraires tous niveaux. Les parcours faciles qui comportent peu de dénivelé vous permettent d’évoluer sur des sections damées pour vous emmener peu à peu hors des sentiers battus.

A Val Thorens, le parc de ski de randonnée s’élargit avec 4 nouveaux itinéraires. Il ne reste plus qu’à choisir la montée face aux majestueuses aiguilles de Péclet où face à la Cime Caron pour se dépayser et redécouvrir le domaine (le retour vers la station s’effectue par les pistes). Sont proposés des parcours de 2 à 6 km pour permettre une évolution et une découverte en douceur de la pratique du ski de randonnée.

 

A Combloux, 10 nouveaux itinéraires de ski de randonnée verront le jour dès cet hiver 2018/2019 sur l'ensemble du domaine Les Portes du Mont-Blanc, complétant ainsi les 2 itinéraires déjà existants. Un formidable terrain de jeu unique au Pays du Mont-Blanc.

Avec 2 pistes balisées, Chamrousse vous permet de découvrir en douceur le ski de randonnée au cœur du massif de Belledonne.

Dans les Alpes du Sud, Serre Chevalier dispose de 4 pistes balisées. Découvrez la pleine nature depuis ces pistes au départ de Villeneuve La Salle Les Alpes ou Monêtier les Bains.

Dans les Pyrénées, la station de Peyragudes vous propose 2 pistes balisées pour des itinéraires ouverts à tous.

Cette liste n’étant pas exhaustive, renseignez-vous auprès de votre station préférée pour découvrir leurs offres d'itinéraires balisés pour la pratique du ski de rando !

2 - Demander conseil à des professionnels, initiez-vous !

Rien de tel qu’une initiation au ski de randonnée pour découvrir tous les aspects de la discipline. Les moniteurs de ski ESF ou les guides de haute-montagne vous proposent de découvrir les joies du ski de randonnée en toute sécurité. Pour adopter les bons réflexes et découvrir le matériel, rien de tel qu’une ou plusieurs journées d’initiation.

En groupe ou en cours particuliers, apprenez à devenir autonomes au fil des heures. Si vous souhaitez évoluer hors des sentiers balisés, les initiations sont le meilleur moyen pour découvrir différemment ce que vous offre la nature. Ces encadrements vous permettent de sortir des sentiers balisés et d’aborder autrement la pratique du ski de randonnée. Dans les stations d’Ax 3 Domaines, de Grand Tourmalet - Pic du Midi, du Lioran, d'Auron, des Arcs, de La Rosière, de Val d'Isère, des Contamines, de La Clusaz, des Gets, de Gérardmer, et bien plus encore, renseignez-vous auprès des Ecoles du Ski Français et / ou du Bureau des guides.

⚠️ Ne partez pas en dehors des pistes sans avoir consulté le bulletin des risques et sans être accompagné d'un professionnel. ⚠️

 

 

3 - Choisissez un matériel adapté à votre pratique 

Comme pour le ski alpin, il existe de multiples modèles de skis de randonnée. Très légers ou un peu moins, plus ou moins larges, ludiques ou exigeants, votre choix dépendra de votre pratique. Ces dernières années, le matériel a grandement évolué. Trouver un bon compromis entre la montée et la descente est désormais possible. Choisissez votre profil pour connaître le matériel le plus adapté pour vous, et n'oubliez pas de vous renseigner auprès de professionnels.

• Pour une pratique « fitness »

Le reste de l’année, vous pratiquez des activités comme le trail, la course à pied, le cyclisme, vous aimez la vitesse, la performance et êtes habitués au dénivelé ? Vous êtes un skieur intermédiaire, à l’aise sur les terrains raides ? Le poids est certainement votre priorité. Optez pour un ski plutôt léger qui vous permettra d’aller plus vite lors de la montée.

• Pour le pratiquant de « freerando » 

Vous pratiquez la randonnée, le trail, l’itinérance, le VTT ? Vous êtes un skieur intérmédiaire, à l’aise à la montée mais surtout à la descente ? Vous êtes désireux de découvrir des pentes vierges sans aucune trace ? Faites le choix d’un ski plutôt large, ludique et polyvalent qui vous permettra de profiter pleinement des joies de la descente.

• Pour une pratique « contemplative » 

Vous êtes un amoureux de la nature, des paysages, des randonnées en montagne l’été ? Vous êtes skieur à l'aise sur les pistes rouges et préférez une pratique plutôt contemplative sans idée de performance ? Faites le choix d’un ski polyvalent accessible ayant un poids raisonnable pour profiter pleinement des joies de la montée et d’une descente paisible.

4 - Equipez-vous du matériel de sécurité

Si les itinéraires proposés en station de ski vous permettent d'accéder à des zones sécurisées, le tryptique DVA (détecteur de victimes d'avalanche), pelle et sonde reste néanmoins indispensable. En ski de randonnée, la sécurité passe avant tout. Même si vous évoluez sur des pistes balisées, il est important de savoir utiliser cet appareil de recherche. Une fois que vous aurez pu acquérir un niveau suffisant en ski, vous sortirez peut-être des sentiers balisés, et savoir se servir d'un DVA sera alors incontournable.

Tout comme pour la pratique même du ski de randonnée, il existe de nombreuses formations à l'utilisation d'un DVA. Dans certaines stations, des pisteurs secouristes et guides de haute-montagne proposent des initiations au DVA. L'ANENA, Association Nationale pour l’Étude de la Neige et des Avalanches, sensibilise et forme chaque année des pratiquants, professionnels ou grand public, débutants à confirmés, à la recherche de victimes d'avalanches.

5 - Prenez du plaisir !

Le rythme imposé par le ski de randonnée vous permet de prendre le temps d’admirer les paysages qui vous entourent. Dans ski de randonnée, il y a le mot… randonnée ! Comme en été, vous pouvez prendre le temps de contempler les montagnes, la faune et la flore. Informez-vous en station sur les itinéraires proposés, prenez le temps de comprendre et de vous former à cette discipline dont vous ne pourrez ensuite certainement plus vous passer.

 

Crédits photos : Thomas Hytte; Stéphane Cervoz ; ESF. 

Réservez vos vacances

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et recevez nos newsletters