27.12
2019 Forme/Santé

Ce n’est pas nouveau, la montagne en hiver apporte son lot de bienfaits, tant au niveau physique que mental ! Et pour cause, l’activité principale en montagne reste le ski alpin, pratiqué à tous les niveaux, du débutant à l’expert. Une discipline qui permet de solliciter l’ensemble du corps et fait des miracles au niveau psychique.

PUBLICITE

Pour apporter quelques lumières sur tous les effets positifs du ski, nous avons interrogé Nicolas Coulmy, directeur du département scientifique et sportif de la Fédération Française de Ski à ce sujet.

Tout d’abord, il faut souligner qu’en montagne, l’intérêt au niveau forme et santé réside dans la multi glisse, à savoir, trouver dans chacun des sports de glisse des intérêts complémentaires mais également varier les plaisirs dans la pratique. En effet, en passant du ski alpin au ski de fond, les enjeux physiques ne sont pas les mêmes.

4 vertus du ski alpin

  • La pratique du ski alpin développe la qualité aérobie ! En d’autres termes, l’aérobie est la capacité à capter l’oxygène et permet de bien faire fonctionner le corps lors d’un effort. En pratique, sur les pistes, cette capacité se développe bien car le ski alpin se pratique en altitude. Le corps étant en état d’hypoxie (manque d’oxygène au niveau des tissus musculaires) et produisant un effort en même temps, cela stimule l’organisme et contribue à une meilleure aérobie. Il s’agit là d’une belle manière de lutter contre les maladies cardiovasculaires ! A condition bien évidemment de pratiquer le ski alpin dans les bonnes prédispositions : s’habiller correctement face au froid, d’adapter l’effort à son niveau, de bien s’échauffer mais également de manger de manière adaptée avec l’effort produit !
  • Le ski alpin stimule le système nerveux ! Il réagit face au stimulus de l’environnement et provoque une régulation du métabolisme. Cela agit directement sur la tension artérielle qui s’adapte face aux stimuli extérieurs. En complément de la qualité aérobie, on note un impact direct sur la forme cardio-vasculaire et quel que soit l’âge !
  • Le ski alpin, véritable exercice fitness ! Dans la pratique du ski, le buste est ultra sollicité et permet 2 choses : transmettre de la force dans les skis pour les contrôler mais également à absorber les vibrations dues aux aspérités sur la piste. Il agit comme un véritable amortisseur ! Grâce au ski, on développe également sa proprioception, c’est-à-dire notre connaissance, consciente ou inconsciente, de la position de notre corps dans l’espace. La pratique du ski alpin renforce ces 3 fonctions et joue également sur l’élasticité musculaire. C’est une forme de musculation intelligente car le muscle apprend à s’adapter finement à des situations changeantes et diminue ainsi les risques de fracture.
  • Le ski alpin, source de bien-être ! En plus d’apporter beaucoup de bienfaits physiques, le ski est également une activité en or pour le bien-être mental. Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas un sport individuel, mais bien un sport collectif, qui se partage en toute convivialité. Au cœur des tendances actuelles, la pratique du ski apporte donc du bien-être social. Le cadre et la notion de plaisir, liée aux émotions, stimulent également l’aspect mental qui permet, à terme, de développer sa manière de skier et de progresser.
     

Quid des autres disciplines ski ?

Bien évidemment, les autres pratiques à ski possèdent des qualités semblables, avec chacune ses spécificités.

Du côté du ski de fond, on est dans une plus grande continuité dans l’effort, ce qui implique un développement différent de l’aérobie. Il est en effet plus facile de réguler l’intensité de l’effort comparé au ski alpin.

Pour le ski de randonnée ou randonnée nordique, les bénéfices jouent plus au niveau mental, avec le bien-être qui s’instaure face à la nature. Il s’agit de pratique plutôt zen pratiquée en dehors d’un cadre standardisé. C’est une pratique recommandée pour de la prévention primaire, à savoir, à destination des personnes sans pathologie pour réduire les facteurs de risques de maladie, mais également dans la prévention secondaire et tertiaire donc s’adressant aux personnes ayant des pathologies plus ou moins graves, dans un but curatif.

Enfin pour les activités freestyle, plus accessibles qu’elles n’en ont l’air, c’est la notion de l’espace en 3D qui se développe de manière spectaculaire. Savoir se situer dans l’espace ou encore apprendre à skier en arrière permet de conserver ses capacités physiques et cognitives en vieillissant et garder une certaine autonomie.

Les effets positifs sur la santé !

Et ce, à n’importe quel âge ! En effet, il a été prouvé que même au niveau des seniors, la pratique du ski avait ses effets bénéfiques : au niveau du système nerveux car le stimulus de l’environnement « nature » permet de réguler les acides gras et ainsi de prévenir la formation de plaques dans les artères. Aussi, la musculation dite intelligente liée aux changements constants de position en ski alpin préserve les personnes âgées des déséquilibres et risques de chutes.

Pour les personnes déjà atteintes d’une pathologie, les sports de glisse, notamment le ski alpin, agissent en prévention secondaire et tertiaire par rapport au bien-être social, physique et mental qu’ils apportent et qui accompagne ces personnes dans la guérison. Par exemple, pour les diabétiques, la pratique du ski alpin aide à réguler la prise d’insuline.

Depuis quelques années, et avec l’amendement Fourneyron sur la prescription autorisée du sport sur ordonnance pour les patients atteints d’une maladie longue durée dans un but curatif, la FFS a développé le concept du Ski Forme, en compagnie d’un coach formé spécialement à ce sujet. Il s’agit de toucher à tout type de glisse afin de favoriser l’épanouissement personnel par l’activité physique. S’adressant à tout type de public, tant à un niveau de prévention primaire pour des personnes sans pathologie mais souhaitant rester en bonne santé qu’à des personnes ayant des pathologies pour les accompagner et les aider à mieux vivre la maladie (prévention secondaire et tertiaire), ces coachs évoluent en milieu associatif. Actuellement, c’est une vingtaine de personnes qui sont formées à ce type d’accompagnement et une centaine est actuellement en cursus.

Le site : http://www.ski-forme.fr/

 

0 commentaires
4 votes

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et recevez nos newsletters